#EnfinUneBonneNouvelle : la musique détend, même sous anesthésie

Gardons le moral ! Parce que l'actualité est tout sauf réjouissante, on vous déniche une bonne nouvelle par jour. Aujourd’hui, on vous parle opération du cerveau et piano.

Crédits Photo : Capture écran Youtube / © Ansa

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le November 20, 2020 , mis à jour le November 24, 2020

Une chirurgie cérébrale… et musicale. A l’hôpital Salesi d’Ancône, en Italie, des chirurgiens ont effectué une opération au son de la musique "live" d’Emiliano Toso, biologiste moléculaire et pianiste compositeur. Ce dernier a joué pendant les quatre heures qu’ont duré l’opération, une ablation d’une double tumeur de la moelle épinière chez un garçon de 10 ans. L’objectif : détendre l’équipe soignante mais aussi le patient.

La musique perçue même sous anesthésie

Le jeune garçon était sous anesthésie générale, mais comme l’a montré l’électroencéphalogramme enregistré pendant l’opération, la musique jouée dans le bloc a eu un effet sur l’activité cérébrale du garçon. "Nous avons tenté d'arrêter puis relancer la musique, en observant la réponse du patient. Même sous anesthésie générale, son cerveau a perçu la musique", a ainsi expliqué Emiliano Toso auprès de l'agence de presse italienne Ansa qui rapporte l’information le 16 novembre.

"Lorsque la musique s’arrêtait, le tracé de l’encéphalogramme changeait", témoigne aussi le docteur Roberto Trignani, neurochirurgien en charge de l’opération. Et fait encore plus impressionnant : à l’issue de l’opération, le jeune patient a lui-même confirmé avoir entendu les notes de piano.

"Une atmosphère magique d’harmonie"

Selon les médecins, l'opération s'est déroulée sans encombre et la masse tumorale a été entièrement retirée. "Tout s'est bien passé, il n'y a pas eu de complications. Une atmosphère magique d'harmonie totale a été apportée à la salle d'opération" raconte encore le docteur Trignani.

Jusqu’ici, jamais un piano n’avait encore eu sa place dans une salle d’opération. Mais ce n’était pour autant pas la première fois que musique et chirurgie du cerveau se rencontraient. En février dernier, des chirurgiens britanniques avaient demandé à leur patiente musicienne de jouer du violon pendant son opération du cerveau. L’objectif était alors de s’assurer qu’ils n’endommageaient aucune zone cérébrale nécessaire à la pratique de son instrument.