Angelina Jolie s'est fait retirer les ovaires

Par crainte de développer un cancer, l'actrice américaine a subi une ablation des ovaires et des trompes de Fallope. Il y a deux ans, porteuse d'un gène rare qui l'expose à un fort risque de cancer, elle s'était fait retirer les deux seins.

Par Léa Galanopoulo, avec AFP

Rédigé le March 24, 2015 , mis à jour le July 10, 2015

Après avoir subi une ablation des deux seins en 2013, Angelina Jolie s'est fait retirer les ovaires ainsi que les trompes de Fallope. L'actrice a pris cette décision pour prévenir un risque élevé de développer un cancer en raison de la présence d'un gène défectueux dont elle est porteuse : le gène BRCA1, qui touche deux femmes sur mille. Ce gène augmente de 40 à 80% le risque de développer un cancer du sein, et de 50% un cancer de l'ovaire. Opérée la semaine dernière, Angelina Jolie a rendu public son choix dans une lettre ouverte publiée par le New York Times le 24 mars.

Pour l'actrice, c'est avant tout une mesure préventive. Sa mère, également porteuse du gène, était décédée à l'âge de 56 ans d'un cancer du sein. Et "le cancer des ovaires de ma mère a été diagnostiqué quand elle avait 49 ans. J'ai 39 ans» ajoute l'actrice. Angelina Jolie précise qu'elle s'était préparée depuis longtemps à cette intervention. "Cela fait partie de la vie. Il n'y a pas à avoir peur» indique t-elle. Mère de six enfants, l'actrice ne pourra plus donner la vie suite à son ovariectomie.

Si aux Etats-Unis la mastectomie et l'ovariectomie sont des procédures courantes chez les femmes porteuses de BRCA1, ce n'est pas le cas en France où cette mesure n'est réalisée qu'en dernier recours. A la place, les Françaises à risque sont suivies régulièrement à partir de 20 ans et doivent réaliser des radiographies fréquentes après 30 ans. Cependant, 75% d'entre elles ne font pas les tests génétiques nécessaires.

 

VOIR AUSSI :

 

Sponsorisé par Ligatus