Allergies aux pollens : le sud de la France en alerte rouge

Les concentrations de pollens de cyprès et de frêne sont en hausse dans le sud et le sud-ouest du pays. Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique place 11 départements en risque "très élevé" d’allergie.

©RNSA

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le February 22, 2019 , mis à jour le February 22, 2019

Alerte aux allergies dans le sud de la France. Les températures élevées et le temps sec de ces derniers jours constituent des conditions favorables à la propagation des pollens. Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) place ainsi 11 départements du sud de la France en risque "très élevé"  d’allergie aux pollens de cyprès et en risque "élevé" d’allergie aux pollens de frêne.

A lire aussi : Allergies respiratoires : est-ce héréditaire ?

Un total de 29 départements à risque dans le sud et le sud-ouest

La vigilance doit donc être de mise si vous êtes allergiques et que vous résidez ou séjournez dans les Alpes-Maritimes, dans l’Aude, dans l’Aveyron, dans les Bouches-du-Rhône, dans le Gard, dans l’Hérault, en Lozère, dans les Pyrénées-Orientales, dans le Tarn, dans le Var ou dans le Vaucluse.

19 autres départements situés plus au Nord et dans le Sud-Ouest font également l’objet d’une alerte aux allergies de risque "élevé" pour les pollens de cyprès et de frêne mais aussi d’aulne, de noisetier, de peuplier et de graminées. Il s’agit de l’Ardèche, de l'Ariège, du Cantal, de la Corrèze, de la Drôme, du Gers, de la Gironde, de la Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées, de la Haute-Vienne, de l'Isère, des Landes, du Lot, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques, du Rhône, de la Saône-et-Loire, de la Savoie, et du Tarn-et-Garonne.

Traitements et gestes de prévention

"Les allergiques devront impérativement suivre leur traitement ou consulter leur médecin en cas de symptômes" rappelle le RNSA dans son bulletin allergo pollinique du 15 février 2019. Soyez donc attentifs et réactifs face aux premiers signes de rhinite allergique : des éternuements à répétition, un écoulement nasal ou un nez bouché, des yeux rouges ou irrités, des larmoiements ou encore de la toux.

En parallèle, le RNSA conseille de se protéger des pollens en appliquant quelques consignes  de prévention : rincez vos cheveux le soir et essayez de les protéger d'un chapeau dans la journée, portez des lunettes pour préserver vos yeux, aérez au moins 10 minutes par jour avant le lever et après le coucher du soleil, évitez de faire sécher votre linge à l’extérieur, gardez les vitres des voitures fermées lors de vos déplacements et éviter de vous promener dans les secteurs où vos allergènes sévissent le plus (champs, forêts, parcs, jardins...). Car même si le printemps n'est pas encore officiellement arrivé, les pollens, eux, sont déjà bien actifs.

Sponsorisé par Ligatus