Pavot : méfiez-vous de ces graines !

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) alerte les consommateurs contre les graines de pavot. Si elles sont mal nettoyées, elles peuvent contenir un taux élevé de morphine et de codéine.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le March 4, 2019 , mis à jour le March 4, 2019

Vous en avez peut-être déjà mangé sur un sandwich ou une baguette. Pourtant, les graines de pavot pourraient être dangereuses pour la santé. Dans un communiqué daté du 1er mars, la DGCCRF met en garde après un signalement du centre antipoison de Paris. Des personnes ont présenté des taux anormalement élevés d'alcaloïdes (morphine et codéine) dans leurs urines, après avoir consommé des pains aux graines de pavot.

Selon le Pr Jérôme Langrand, toxicologue au centre antipoison de Paris, un suc présent dans la plante serait à l'origine de cette contamination. "Il y a un liquide végétal qui contient de la morphine et de la codéine de manière naturelle. Et, c'est ce liquide qui contamine les graines. Si vous ne rincez pas bien, il reste de ce liquide et du coup de la morphine et de la codéine sur les graines".

Les consommateurs peuvent ressentir de la somnolence, de la confusion ou encore des nausées. Il s'agit des symptômes classiques liés à l'absorption d'opiacés. Si en plus la consommation est quotidienne, un processus d'accoutumance peut apparaître. "C'est à peu près 4 mg pour un sandwich, explique le Pr Jérôle Langrand. 4 mg c'est presque un comprimé qu'on trouve dans le commerce de morphine donc effectivement un comprimé par jour, on peut avoir un syndrome de sevrage à l'arrêt".

Il est donc conseillé, notamment aux femmes enceintes et aux enfants, de ne pas manger de produits qui contiennent des graines de pavot tant que l'alerte n'est pas passée. Mais si vous n'avez pas de symptôme, il est inutile de s'inquiéter et d'aller voir son médecin.

Sponsorisé par Ligatus