Listeria : rappel de cinq marques de fromage

De nombreux lots de fromages, essentiellement des bries et des coulommiers, commercialisés dans toute la France font l’objet d’un rappel de produits suite à la suspicion d’une contamination bactérienne aux listerias.

Crédits Photo : © WikiCommons - Thesupermat

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le April 12, 2019 , mis à jour le April 12, 2019

Coulommiers, brie, orvannais ou brillat-savarin, attention si vous avez récemment acheté l’un de ces fromages. Cinq marques font l’objet d’un rappel de produits suite à une possible contamination aux bactéries Listeria monocytogenes, des germes responsables de toxi-infections alimentaires sévères appelées listérioses.

Selon le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, qui publie une alerte sanitaire le 10 avril 2019, l’identification par Santé publique France de cas d’infection à Listeria de personnes ayant consommé du fromage de la Société Fromagère de la Brie a lancé la conduite d’une enquête de traçabilité. Par mesure de précaution, les autorités sanitaires ont décidé de retirer de la vente et de rappeler les fromages initialement fabriqués sur le site de la Société Fromagère.


Ces fromages et crèmes ont été vendus jusqu’au 9 avril 2019 dans différents grandes surfaces et magasins de vente au détail à travers toute la France.

Coulommiers, brie de Meaux, brie de Melun, camemebert...

Quels sont les produits concernés ?

  • Marque Société Fromagère de la Brie

Fromages emballés ou à la coupe : Brie, Coulommiers, Chevru, Chatel, Marquise, Saint-Simeon, Vignelaits, Bayard, Jean de Brie, Brillat-savarin, Crème de France, Explorateur, Morin, Fromage à la truffe d’été, Le cœur de la fromagère, Coulommiers 45% Reflet de France.
Tous portent l’estampille FR 77 432 001 CE ou FR 77 436 001 CE et une date limite de consommation postérieure au 10 février 2019.

  • Marque Loiseau

Fromages emballés ou à la coupe : Brie de Meaux, Brie de Melun, Brie Le Montereau, Montereau Poivre, Coulommiers, Orvannais.
Tous portent l’estampille FR 77 001 001 CE. Les numéros de lots concernés débutent par les lettres et les chiffres FB19. Toutes les dates limites de consommation sont concernées.

  • Marque Hennart

Fromages emballés ou à la coupe : Boule de raisin, Brie aux brisures de truffes, Brie à la moutarde, Brie au poivre, Brie de chevru, Brie de Melun, Camembert bleu d’auvergne, Chanteraine, Coulommiers jeune, Coulommiers fourré aux noix, Crémeux au poivre, Fleuricrème, Plateau du voyageur.
Tous portent l’estampille FR 62 215 030 CE. Tous les numéros de lots et toutes les dates limites de consommation sont concernés.

  • Marque Hennart, lots particuliers

Brie de Meaux AOP Jeune, Brie de Meaux AOP ½ affiné, Estampille FR 62 215 030 CE.
Numéros de lots et dates limites de consommation disponibles sur le document officiel du ministère.

  • Marque Beillevaire

Fromages emballés ou à la coupe : Brie, Brillat-savarin, Brie de Nangis.
Tous portent l’estampille FR 44 087 045 CE.
Numéros de lots et dates limites de consommation disponibles sur le document officiel du ministère.

  • Marque Fromagerie du Dolloir

Coulommiers emballés, portant la précision sur l’emballage "Fabriqué en Seine et Marne" et l’estampille FR 02 186 001 CE. Tous les lots et toutes les dates limites de consommation sont concernés.

Vigilance accrue chez les femmes enceintes

Le ministère en charge de l’Alimentation rappelle que "les personnes qui détiendraient les crèmes et fromages concernés ne doivent pas les consommer et sont invitées à les rapporter au point de vente où elles les ont achetés." De même, "les personnes qui en auraient consommé et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation." La listériose peut en effet entraîner des complications sévères comme une septicémie ou une infection du système nerveux.

Les femmes enceintes doivent être particulièrement vigilantes car la listériose entraîne un risque de fausse couche, d’accouchement prématuré ou d’infection néonatale sévère.

Enfin, la période d’incubation s’étend de quelques jours à huit semaines après l’ingestion d’un aliment contaminé. Tout symptôme survenant dans ce délai doit donc pousser à consulter un médecin.