Attention aux métaux lourds dans les verres décorés

Les verres décorés contiendraient du plomb et du cadmium dans leurs peintures. Or l’ingestion répétée de ces deux métaux lourds représente un risque pour la santé des enfants adeptes de ces verres colorés.

Crédits Photo : ©Turner 2019, Science of the Total Environment, Elsevier

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le March 5, 2019 , mis à jour le March 5, 2019

Ils sont à l’effigie des personnages de dessins animés préférés de vos enfants. Mais attention à ces verres : la peinture utilisée pour les décorer contiendrait des métaux lourds dangereux tels que le plomb et le cadmium.
La BBC rapporte que le géant Amazon retire de sa plateforme britannique de vente des verres de marque Disney produit par l’entreprise Half Moon Bay. Du cadmium a en effet été retrouvé près du bord de ces verres, à un endroit où le risque d’ingestion est élevé. D’autres verres commercialisés dans les enseignes britanniques Tesco et The Range ont été analysés : du cadmium mais aussi du plomb ont été retrouvés dans leurs peintures, alors qu’ils avaient rempli les normes de sécurité de l’Union Européenne et du Royaume-Uni avant leur commercialisation.

"Je m’abstiendrais de les utiliser moi-même"

Le docteur Andrew Turner, spécialiste en sciences environnementales à l’université de Plymouth (Royaume-Uni), qui a analysé tous ces verres décorés, a exprimé son appréhension auprès de la BBC : "Je m’abstiendrais de les donner à de jeunes enfants et je pense que je m’abstiendrais également de les utiliser moi-même."
En parallèle, ce spécialiste publie une nouvelle étude dans le numéro de mars 2019 du journal Science of the Total Environment. Il y passe en revue les produits de consommation courants susceptibles de contenir du cadmium. Selon ce scientifique, le plus grand risque identifié pour le consommateur, en particulier pour les enfants, "est l’utilisation de pigments de cadmium dans les vernis de verre décorés". En effet, lorsque la peinture remonte jusqu’au bord du verre, elle risque d’être attaquée par les boissons acides et, lorsqu’elle se détache, d’être ingérée lorsque le verre est porté à la bouche.

Performance cognitive réduite, hypertension, maladie rénale…

Le docteur Turner avait déjà lancé l’alerte en 2018, dans une étude qu’il publiait aussi dans le journal Science of the Total Environment. Il avait alors mené 197 tests sur un total de 72 produits en verre (verres à eau, verres à bière et à vin, bocaux…). Dans 139 cas, le chercheur avait décelé du plomb et dans 134 cas du cadmium. Des résultats qu’il considérait alors comme un véritable problème de santé publique. En effet, l’ingestion de plomb est liée chez le jeune enfant à une diminution des performances cognitives et sensorimotrices, et chez l’adolescent et l’adulte à un risque accru de maladie rénale chronique et d’hypertension artérielle. L’ingestion répétée de cadmium, quant à elle, est associée à une augmentation du risque d’insuffisance rénale mais aussi de cancer du poumon, de l’utérus, de la vessie, du sein et de la prostate, selon Santé publique France.

Pour limiter les risques d’ingestion, choisissez des verres sans peinture ou, à défaut, sur lesquels la peinture ne remonte pas jusqu’au bord de l’objet.