Gastro-entérite : 200 vacanciers victimes d’une épidémie dans un hôtel du Club Med

Les vacanciers souffrant de diarrhées et de vomissements devraient toucher une importante indemnisation de la part du Club Med.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le February 14, 2019 , mis à jour le February 14, 2019

Quand les vacances de rêve tournent au cauchemar... L’hôtel du Club Med de la station de ski de Yabuli, dans le nord-est de la Chine, est en proie à une vaste épidémie de gastro-entérite. "Plus de 200" personnes seraient ainsi touchées au sein du village vacances de luxe, selon le quotidien China Daily.

A lire aussi : Quand la gastro s'invite sur le bateau, la croisière tombe à l'eau !

Des indemnités de trois fois le prix du séjour

L’épidémie a commencé au cours de la première semaine du mois de février 2019, lorsque des dizaines de clients ont déclaré des vomissements et des diarrhées. Les cas se sont ensuite multipliés : 42 personnes ont fait état de symptômes anormaux, dont huit sont passées en consultation chez un médecin, mais "aucune n'a été hospitalisée", selon un communiqué du Club Med. Les analyses biologiques menées ont permis d’identifier le coupable : un norovirus. Il s’agit d’un virus courant responsable de la plupart des cas de diarrhées et de gastro-entérite dans les zones développées. Mais la façon dont l’épidémie a démarré n’a pas encore été déterminée.

Le Club Med accusé d’un "manque de réactivité" et d’une "sous-estimation" du nombre de malades a réagi par un geste fort : "Nous prévoyons d'offrir à tous les clients qui ont été touchés par le virus une indemnisation équivalente à trois fois le prix qu'ils ont dépensé". De même, l’entreprise promet de rembourser les éventuels frais médicaux liés à la maladie. Dans l’immédiat, l’établissement hôtelier organise une opération de désinfection générale et les clients toujours présents ont le choix de partir – contre indemnisation – ou de poursuivre leur séjour.

Gastro-entérite : les bons gestes pour y échapper

La gastro-entérite à norovirus se manifeste par des maux de ventre, des diarrhées, des nausées et des vomissements. Elle guérit généralement de manière spontanée mais peut être dangereuse pour les nourrissons, à cause du risque accru de déshydratation, et pour les personnes immunodéprimées. Pour éviter la contamination, quelques gestes simples sont à mettre en place :

  • Se laver souvent les mains à l’eau et au savon, notamment avant de cuisiner ou de manger et après être allé aux toilettes ;
  • Eviter de se toucher le visage sans s’être lavé les mains ;
  • Nettoyer les toilettes avec un désinfectant et laver régulièrement les surfaces fréquemment touchées (poignées de porte, interrupteurs, téléphone, lavabos…).

Si, malgré ces précautions, les symptômes se déclarent, pensez à vous hydrater plus que d’ordinaire pour compenser les pertes en eau liées aux diarrhées et aux vomissements et prenez des repas plus petits en quantité mais plus fréquents en privilégiant les aliments faciles à digérer comme le riz, les pâtes, les bananes, les compotes et les carottes cuites.

Enfin, si les symptômes persistent au-delà de deux jours ou s’ils s’accompagnent d’une forte fièvre, consultez votre médecin traitant.

Sponsorisé par Ligatus