Y’a du Viagra dans l’air...

Les habitants du village irlandais de Ringaskiddy qui produit le fameux traitement contre la dysfonction érectile, aiment à raconter qu’une bonne bouffée d’air leur donne une vigueur toute particulière...

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le December 7, 2017 , mis à jour le December 7, 2017

Conté dans le Sunday Times et repéré par nos confrères de France Inter, le récit vaut son pesant de pilules bleues. Depuis le lancement de la production du Viagra par l’usine Pfizer de Ringaskiddy (Irlande), l’emploi n'est pas le seul à être reparti à la hausse…

Les tabous liés à la dysfonction érectile sont tombés depuis longtemps dans cette région qui abrite l’un des grands centres de production du sildenafil. La blague potache est devenue légende urbaine, et bien des résidents n’en démordent pas : il y a quelque chose dans l’air…

Les chutes du viagra

Le patron du pub local a trouvé la rime juste : "one whiff and you’re stiff" – que l’on pourrait traduire par "une inspiration, et c’est la bandaison" ! Et en référence aux célèbres chutes du Niagara, la bourgade revendique son surnom de chutes du Viagra.

Aucune étude scientifique n’a encore été menée sur la composition de l’air de la ville, mais le laboratoire Pfizer juge peu vraisemblable que des particules de sildenafil puissent s’échapper du site de production… et encore moins en quantité suffisante pour avoir le moindre effet physiologique. Un comprimé fait rarement effet s’il est dosé à moins de 50 mg !

Faut-il chercher dans les eaux locales des résidus du médicament ? Un examen sérieux des différentes hypothèses reste à faire. Si des effets psychologiques sont très vraisemblables, il ne faudrait pas non plus oublier… qu’une légende coquine apporte très certainement son lot de touristes à Ringaskiddy, pour le plus grand bonheur de l’économie locale !

la rédaction d’Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus