Infertilité féminine : de la stimulation à la fécondation

Chaque année, près de trois nouveaux-nés sur cent voient le jour grâce à l'assistance médicale à la procréation. Parmi les coups de pouce les plus connus il y a la Fécondation In Vitro (FIV) et l'insémination artificielle, mais il est aussi désormais possible de réaliser une Maturation In Vitro (MIV), et les progrès sont permanents dans ce domaine.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le December 30, 2010 , mis à jour le August 27, 2015

Sommaire

Qu'est-ce que l'infertilité féminine ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent les problèmes de fertilité chez la femme.

On dit qu'une femme est fertile quand elle a des cycles menstruels réguliers et que ses ovaires produisent au moins un ovocyte fécondable à chaque cycle. Un cycle ovarien dure en moyenne vingt-huit jours. L'activité des ovaires est régulée par un premier messager du cerveau. Au cours des treize premiers jours, ce messager va stimuler, dans les ovaires, la croissance de plusieurs ovocytes, les ovaires fabriquent alors de l'œstrogène. Arrivé au quatorzième jour (en moyenne), un autre messager du cerveau déclenche l'ovulation, l'ovocyte le plus mature est alors expulsé vers les trompes utérines, et de la progestérone est cette fois produite pour soutenir une éventuelle grossesse.

S'il n'y a pas de fécondation, l'ovaire arrête de fabriquer ces hormones, ce qui provoque les règles, puis le cycle reprend.

Des problèmes de fertilité peuvent donc survenir quand, par exemple, les trompes utérines sont obstruées, ou quand les ovaires ne produisent pas d'ovocyte mature et de bonne qualité. La fertilité d'une femme est aussi liée à l'hospitalité du milieu utérin, s'il est trop acide, cela risque de détruire les spermatozoïdes. La muqueuse utérine doit elle aussi permettre la nidation d'un éventuel œuf. La présence de polype ou de fibrome peut réduire les chances d'une nidation et donc d'une grossesse.

Echographie : à la recherche des follicules

Un suivi de près par échographie

Lorsque l'ovulation est stimulée par un traitement, il faut la suivre de très près afin de connaître le meilleur moment pour obtenir un embryon. L'échographie est alors l'examen clef pour définir la date de rapports plus féconds, qu'il s'agisse d'une insémination artificielle ou d'une fécondation in vitro.

La stimulation à la pompe

Anne Laure porte une pompe à gonadotrophine qui stimule son ovulation.

Certains troubles de l'ovulation peuvent être identifiés et traités… sans pour autant forcément éviter les semaines d'attente et de suivi qui précèdent le début d'une grossesse médicalement assistée.

En savoir plus

Questions/réponses :

    • Une stimulation ovarienne chez une femme de 35 ans lui permet-elle d'avoir la même fertilité qu'une femme de 20-25 ans ?
      Voir la réponse en vidéo*

 

 

 

  • Serait-il possible d'améliorer le suivi psychologique des patientes, en formant les gynécologues sur la souffrance causée par l'infertilité ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Juliette Guibert, gynécologue-obstétricienne, médecin de la reproduction à l'institut mutualiste Montsouris

Dossiers :

Dans le forum :

 

Sponsorisé par Ligatus