Ch@t : L'infertilité masculine

Ch@t du 15 avril 2010
Avec les réponses du Dr Jean-Marie Kunstmann, gynécologue et de Jean-Christophe Pont, biologiste.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le April 15, 2010 , mis à jour le March 31, 2015

Sommaire

Les réponses du Dr Jean-Marie Kunstmann, gynécologue

  • Si on fait appel au don de sperme peut-on avoir le même donneur pour plusieurs enfants ?

Aujourd'hui nous préférons attribuer un donneur différent pour chacun des enfants conçus afin de relativiser la représentation du donneur à travers plusieurs enfants d'une même famille, ce qui contribue à renforcer le rôle du père social qui désire ces enfants.

Lorsque la varicocèle est importante, il peut être intéressant de l'opérer en espérant une amélioration de la spermatogénèse dans les 3 à 6 mois sans pouvoir garantir cette amélioration.

  • La personne a fait dix tentative FIV en France est-ce possible ?

Normalement on ne va pas au delà de 4 à 5 tentatives de FIV car il y a vraiment très peu de chances de réussite au delà. Mais il est vrai que dans certaines situations où on n'a pas de réelles explications de l'échec, cela peut inciter certains couples à dépasser ce nombre.

  • Pourquoi, un homme qui a eu un cancer et dont le prélèvement de sperme n'a pas été fait, n'a pas le droit au CECOS ?

Normalement tout homme considéré comme stérile a droit à faire un projet d'enfant par don de spermatozoïdes, donc de s'adresser à un CECOS.

Non, le fait de ne posséder qu'un testicule ne signifie pas qu'il est moins fertile. Seul un spermogramme permettra de le montrer.

  • Si la personne le jour J du RDV pour le spermogramme n'arrive pas a éjaculer par le stress ce qui est pour moi normal que faut-il faire ?

Il est très fréquent que dans un laboratoire un homme éprouve des difficultés à recueillir du sperme notamment la première fois. Il ne faut pas insister ce jour là mais simplement revenir à distance pour un nouvel essai en essayant de se décontracter.

  • Une libido très modeste chez un homme peut-elle nous orienter vers une éventuelle infertilité ?

Il n'y a normalement pas de relations entre l'activité sexuelle et la qualité du sperme mais en cas de diminution de la libido mieux vaut procéder à un dosage hormonal de testostérone pour s'assurer de sa normalité.

  • Est-ce que la partenaire d'une personne ayant des problèmes de fertilité devra suivre un traitement hormonal particulier ou autre s'il y a recours à la PMA ?

Oui, en général, toutes les techniques d'assistance médicale à la procréation associent un traitement de stimulation hormonale chez la patiente de façon à optimaliser la production des ovocytes.

  • Nous avons eu notre fille par un don de sperme, mon mari souffre d'une azoospermie à cause d'une cryptorchidie et d'une varicocèle (toutes deux soignées). Pourrait-on un jour avoir un autre enfant naturellement ?

Si le bilan a été bien fait, normalement, je ne peux pas vous faire espérer une réapparition des spermatozoïdes dans un tel contexte donc inutile de perdre du temps à attendre car la cryptorchidie peut à elle seule expliquer l'absence définitive de spermatozoïdes.

  • L'opération du phimosis pour prépuce lourd et serré à 11 ans peut-elle avoir des conséquences plus tard sur les causes d'infertilité ?

A priori aucun rapport avec un possible retentissement sur la fertilité.

Statistiquement l'existence d'une cryptorchidie expose à plus de risques d'infertilité mais ce n'est pas du tout obligatoire. Seul l'examen du sperme permettra de juger.

  • Y a t-il des traitements pour augmenter la fertilité d'un homme ?

Hormis de rares situations où il y a une perturbation hormonale nous n'avons aucun traitement par voie générale susceptible d'améliorer la qualité de la spermatogénèse.

  • En cas de don de sperme FIV ou insémination ?

Normalement si les trompes sont perméables on commence toujours par des inséminations, environ 4 à 5 tentatives avant d'envisager le recours à une FIV.

  • Asthénozoospermie et présence de quelques polynucléaires, quelle technique de procréation vous conseilleriez ?

En cas de diminution de la mobilité et de présence de polynucléaires, il faut vérifier par une spermoculture qu'il n'y a pas de germes dans le sperme.

  • En cas de cryptorchidie et d'azoospermie, les chances pour qu'une biopsie testiculaire révèle des spermatozoïdes fécondants sont quasi nulles ?

En fonction du volume testiculaire et du dosage de la FSH, on peut effectivement proposer de vérifier l'existence de quelques spermatozoïdes au niveau testiculaire par une biopsie si cela n'a pas été fait auparavant.

  • Quand un varicocèle embolisé revient que faut-il faire ?

Dans ce cas, il faudrait plutôt envisager un traitement chirurgical.

  • Pourquoi faire un caryotype en cas d'azoospermie ?

Certaines anomalies du caryotype peuvent expliquer certaines infertilités.

  • Quelle est la différence entre une insémination et une FIV ?

L'insémination consiste à porter les spermatozoïdes directement dans l'utérus en passant par le col alors qu'en FIV il faut prélever les ovocytes et les mettre en contact avec les spermatozoïdes de l'homme in vitro en laboratoire et ensuite réaliser le transfert des embryons 2 à 3 jours après la mise en contact des gamètes.

  • Mon fils issu d'une insémination avec donneur est porteur d'une cardiomyopathie hypertrophique. Les médecins me disent que la maladie a une cause génétique. Cette pathologie n'existant pas dans ma famille, peut-il y avoir une altération des gènes des spermatozoïdes conservés dans l'azote liquide ?

Dans votre cas, je vous conseille de rentrer en contact avec un médecin du CECOS qui a permis l'obtention de votre fils. Il vous expliquera les biens effectués chez le donneur.

  • Quelle est la part de génétique dans l'OATS, mon mari ainsi que trois de ses frères en sont atteints ?

Il y a effectivement quelques situations de déficit spermatique qui sont d'origine génétique. Il serait intéressant que votre mari et ses 3 frères consultent un service spécialisé en biologie de la reproduction.

  • J'ai 45 ans (une veine m'empêche d'éjaculer convenablement) mon épouse 44 ans (problème avec une trompe) y a t-il possibilité d'avoir un enfant ?

Je ne pense pas que ce soit une veine qui gène l'éjaculation, je vous conseille de consulter un urologue ou un andrologue. Sur le plan féminin, à 44 ans, il faut pratiquer un bilan hormonal prescrit par un gynécologue pour s'assurer de la qualité de la fonction ovarienne. Mais les chances s'amenuisent considérablement à cet âge.

  • Quels sont les examens à faire dans les cas d'azoospermie avant la biopsie testiculaire ?

D'abord, un interrogatoire sur les antécédents uro-génitaux de l'homme, un examen clinique, des dosages hormonaux et une éventuelle échographie des bourses et du carrefour urogénital.

Tout dépend aussi de la concentration et de la mobilité des spermatozoïdes, cela ne signifie pas forcément l'impossibilité d'obtenir une fécondation. Après sélection des spermatozoïdes, on peut proposer en fonction du nombre une insémination ou une FIV  plus ou moins associée à une micro-injection.

  • Mon sperme se coagule est-ce normal puis-je avoir des enfants et de quoi ça vient ?

A l'émission, le sperme est toujours sous forme de floculats et il ne se liquéfie que progressivement et notamment à 37°C dans les voies génitales ou dans une étuve en laboratoire.

  • Quelle est l'évolution de l'infertilité masculine ces dernières années ? On a l'impression que ça touche de plus en plus de personnes. Juste parce qu'on la diagnostique mieux ?

C'est vrai qu'en fonction des conditions environnementales de nombreuses études internationales témoignent d'une légère diminution des valeurs spermatiques chez les hommes.

  • On nous refuse la PMA tant que mon mari fume, qu'en pensez-vous ?

Je pense que c'est un peu sévère !

  • Qu'est-ce que la tératospermie ?

C'est une augmentation du pourcentage d'atypies des spermatozoïdes mais nous ne nous inquiétons véritablement qu'en dessous de 10 % de formes typiques.

  • Quels sont les pourcentages de fécondation lorsque les spermatozoïdes ne sont pas assez vifs pour féconder l'ovule ?

Normalement dans cette situation on envisage une FIV avec micro-injections ce qui permet théoriquement de restaurer les chances de fécondation.

  • Merci grâce à votre travail et à celui de votre équipe nous avons pu bénéficier d'un don de sperme et sommes les heureux parents de deux merveilleux petits garçons qui nous comblent de joie.

Merci beaucoup de nous le témoigner, c'est un encouragement pour l'équipe.

Il est vrai qu'une cryptorchidie expose à plus de risques d'infertilité et de survenue d'une tumeur testiculaire.

  • Mon mari n'a que 6 % de formes normales suite à un spermocytogramme. Est-ce du à une cause en particulier ?

Je vous conseille de consulter dans un centre de biologie de la reproduction pour effectuer un bilan de cette situation car de nombreux paramètres peuvent intervenir.

  • Mon conjoint a une OATS, nous avons eut 3 tentatives FIV ICSI, nous sommes en route pour une 4ème FIV/ICSI. J'ai une dilation des bronches est-ce que lors de la nidation de l'embryon faut-il éviter de trop tousser ?

Je ne pense pas que le fait de tousser puisse expliquer les échecs de nidation.

  • Mon azoospermie est due aux canaux, mon urologue m'a opéré mais pas de changement. Je me rappelle plus du nom spécifique de l'intervention, y a t-il du nouveau dans ce domaine ?

En cas d'échec d'une tentative de reperméabilisation, on peut envisager un prélèvement chirurgical de spermatozoïdes en amont de l'obstacle, suivie de congélation pour une fécondation in vitro avec ICSI ultérieure.

  • Est-ce qu'une chirurgie des varicocèles peut être dangereuse, quels en sont les risques ?

Normalement il n'y a pas de véritables risques à une intervention pour varicocèle.

  • Dans mon cas (monorchidie) cela a failli me coûter mon certificat médical de pilote de ligne. N'en fait-on pas un peu trop au nom du principe de précaution ?

Je suis d'accord avec vous, cela ne vous empêche pas d'être un bon pilote de ligne, ni de faire de nombreux enfants.

  • Il paraît que les slips en coton sont aussi en cause d'infertilité  est-ce vrai ?

Des slips en coton serrés qui maintiennent les testicules trop près de l'abdomen seraient susceptibles de diminuer la qualité de la spermatogénèse par augmentation de la température locale des testicules qui est normalement inférieure à celle du corps.

  • S'il y a déjà eu grossesse naturelle mais suivi d'une fausse couche...les taux de réussite d'une FIV sont-ils meilleurs que s'il n'y a jamais eu de grossesse ?

La survenue d'une grossesse même suivie d'une fausse-couche est toujours considérée comme un argument plutôt positif sauf aux alentours de la quarantaine.

  • D'où vient l'augmentation des formes atypiques ?

En général pour un individu donné nous sommes tout à fait incapables d'invoquer une cause précise.

  • Je vais faire ma 4ème FIV/ICSI (transfert blastocyste) après 13 embryons transférés (12 à J3 et 1 stade blastocyste). Si les résultats de celle-ci sont négatifs, aurais-je le droit de bénéficier d'une FIV supplémentaire ou ça sera terminé pour toujours ?

On peut toujours envisager une 5ème tentative qui ne sera pas prise en charge par la sécurité sociale mais il faut réellement en discuter l'intérêt avec les médecins qui vous suivent.

 

Les réponses de Jean-Christophe Pont, biologiste

  • Mon mari a 80% de spermatozoïdes atypiques et tout le reste des résultats est bon, peut-on quand même avoir un bébé naturellement ?

Une diminution de la qualité morphologique peut être responsable d'une diminution de la fertilité. Néanmoins, une grossesse naturelle est tout à fait envisageable. Si, aucune grossesse n'arrive, un traitement par assistance médicale à la procréation sera bénéfique.

  • Mon conjoint a déjà eu un enfant au cours d'une précédente union. Est-ce possible qu'il soit devenu stérile depuis ?

Malheureusement, dans certain cas une infertilité dite acquise peut intervenir, par exemple après une infection. Un spermogramme permettre de répondre à la question.

  • Qu'en est-il des techniques de fécondation à partir de noyau de spermatogonie ? Il me semble avoir lu quelque chose sur la technique et un taux de leucémie plus élevé chez les enfants qui en résultent mais mes souvenirs sont lointains...

Les techniques de fécondation ne se font aujourd'hui qu'à partir de spermatozoïdes. Le reste est en cours de recherche médicale.

Certaines infections vaginales peuvent se transmettre au conjoint. Pour le vérifier une spermoculture est nécessaire.

  • La présence d'ureaplasma urealyticum dans des analyses peuvent-elles empêcher ou freiner la conception ?

Les études scientifiques sont controversées sur ce sujet. Un traitement antibiotique simple peut permettre d'éliminer la bactérie

  • Est-ce qu'un bain prolongé pour un homme est néfaste sur le plan fertilité  ?

Certaines études montrent qu'une exposition importante et régulière à la chaleur est néfaste pour la production de spermatozoïdes. Mais un bain isolé ne pose pas de problème.

  • J'ai 100 millions/ml de spermatozoïdes. Vitalité : 79 %, 40 % mobiles progressifs à la première heure et 30 % mobiles progressifs à la quatrième heure. 80 % de formes anormales. Un IAM de 1,44. Suis-je en hypofertilité ? Ou ai-je une bonne fertilité ?

Le spermogramme me semble normal même s'il manque certains paramètres.

  • Est-ce que l'alimentation peut avoir un impact sur la fertilité ?

Nous le pensons, nous menons d'ailleurs une étude clinique à ce sujet à l'hôpital Cochin. Tous les couples infertiles peuvent participer pour nous aider à avancer sur ce sujet.

Le varicocèle est une varice de la veine spermatique. La stase sanguine peut, si le varicocèle est important, augmenter la température testiculaire et provoquer une défaillance de la production de spermatozoïdes. C'est à votre médecin d'évaluer l'intérêt d'opérer.

  • Mon mari a fait un spermogramme il y a 3 mois qui montrait une cryptozoospermie il a été traité par sulbutiamine. Dernièrement il a refait un spermogramme qui montrait cette fois-ci une azoospermie. Je ne comprends pas pourquoi un tel changement dans les résultats.

Une cryptozoospermie se définit par une présence d'extrêmement peu de spermatozoïdes dans l'éjaculat. Le nombre de spermatozoïdes éjaculé étant variable d'un éjaculat à l'autre, il est tout à fait possible qu'un autre prélèvement soit dépourvu de spermatozoïde. Dans ces cas, il est généralement nécessaire de pratiquer une ICSI soit avec des spermatozoïdes éjaculés si on y arrive, soit de réaliser une biopsie testiculaire à la recherche de spermatozoïdes vivants.

Très peu d'étude sérieuse ont été mené sur ce sujet. Je pense que si le cannabis est toxique, sa toxicité est réversible après l'arrêt de la consommation.

  • Je suis tombée enceinte naturellement avec un mari diagnostiqué OATS. Mes 6 inséminations, et mes 13 embryons transférés suite à 3 FIV/ICSI n'ont donné que des résultats négatifs. Est-ce normal ?

Malheureusement l'ICSI ne marche pas à tous les coups. Il faut revoir la situation en examinant l'ensemble des tentatives et voir si un problème a pu être détecté (problème de stimulation ovarienne, qualité embryonnaire, épaisseur de l'endomètre au moment du transfert...).

  • Il y a 6 ans que nous essayons d'avoir un bébé. Les spermogrammes de mon mari sont juste bons. Pourquoi dans les IAC ne prend-on qu'un seul spermatozoïde ?

Non, dans une IAC (insémination avec conjoint). Nous inséminons entre 1 et 10 millions de spermatozoïdes mobiles dans l'utérus.

Il semble que le stress majeur chronique puisse affecter effectivement les spermatozoïdes. Des études sont en cours sur ce sujet.

Plus le % de spermatozoïdes atypique est important plus la fertilité est basse. Néanmoins, il n'existe pas de valeur excluant une grossesse naturelle.

  • Est-ce que l'insémination est douloureuse ?

Non :)

  • Y a t-il une solution pour renforcer les spermogrammes ? Que veut dire azoospermie ?

Azoospermie = aucun spermatozoïde dans le sperme. Aucune solution démontrée pour augmenter le nombre de spermatozoïdes.

  • Quel est le taux de réussite d'une FIVpour un couple jeune et sans problème hormis une tératospermie ?

C'est très compliqué de répondre à cette question. Cela dépend d'un nombre extrêmement important de paramètre. Pour donner un ordre d'idée, sous réserve de ces nombreux paramètres. On peut espérer un taux de réussite de l'ordre de 30 à 50% par tentative.

  • Quelle est la différence entre une FIV/ICSI et IMSI ?

FIV : De très nombreux spermatozoïdes en contact avec l'ovocyte. Le meilleur féconde l'ovocyte pour donner un embryon. ICSI : La fécondation est impossible en FIV et nous sommes obligés d'injecter un spermatozoïde dans chacun des ovocytes. IMSI : C'est une ICSI pour lequel le spermatozoïde est choisi avec un microscope spécial permettant de mieux déterminer son profil morphologique. Cette technique n'a pas démontré formellement sa supériorité par rapport à l'ICSI.

  • Quel est l'examen qui peut remplacer le spermogramme même si le spermogramme reste le primordial ?

Dans certain cas un examen clinique peut mettre en évidence une absence de canaux déférent (c'est relativement rare). Dans ce cas, le spermogramme est inutile. Nous savons alors que le patient est azoosperme. Une biopsie testiculaire permet alors de récupérer dans 100% des cas des spermatozoïdes. Dans tous les autres cas un spermogramme est indispensable !

Oui et oui. De préférence un urologue.

C'est mieux car cela représente un nouveau cycle de spermatogénèse et reflète ainsi mieux votre fertilité.

  • Mon conjoint a fait un spermogramme et les résultats montrent une mobilité à 32% et une vitalité à 59%. Avons nous des chances de concevoir un enfant naturellement avec de tels résultats ?

Oui, même si la fertilité peut être un petit peu diminuée.

  • Les pilotes de ligne sont soumis aux radiations cosmiques un peu plus que la normale. Y a t-il un impact sur la fertilité ?

Bonne question ! Nous n'avons pas remarqué de problèmes particuliers chez les pilotes.

  • Lorsqu'on a recours à la PMA, combien de grossesse peut-on envisager ?

Il n'y a pas de limite légale concernant le nombre d'enfant.

  • Pourquoi plusieurs gynécologues avec une interprétation différente de mon spermogramme ?

Cela peut arriver, ce qui est important reste la proposition thérapeutique qu'ils vous font.

  • Faut-il éviter de porter des caleçons moulants ?

Oui cela augmente la chaleur des testicules.

Non, rien de démontré en tout cas (sauf pathologies très particulières : hypogonadisme hypo gonadotrope) ?

  • Ma question s'adresse au docteur biologiste : si la personne n'arrive pas à faire le spermogramme par stress le jour J au laboratoire, faut-il reporter l'examen ? Et si jamais au prochain RDV toujours pas d'éjaculation et donc pas de spermogramme ?

Il faut revoir pourquoi il y a échec de recueil. Pour aider il existe la possibilité de faire le prélèvement avec la conjointe avec un préservatif spécial sans spermicide.

  • Est-ce qu'une FIV est douloureuse ?

La ponction ovarienne si elle est pratiquée par anesthésie locale, peut être désagréable, mais rarement douloureuse.

 

Les réponses du Dr Charlotte Tourmente

  • Quelles peuvent être les causes d'une azoospermie ?

L'éjaculation rétrograde, une anomalie des canaux éjaculateurs, une insuffisance testiculaire, une tumeur de l'hypophyse, une agénésie des canaux déférents,... Des examens complémentaires permettent de déterminer l'origine.

  • Est-ce qu'il est vrai que porter des caleçons moulants favorise l'infertilité ?

Le port de sous-vêtements moulants a tendance à augmenter la température des testicules et par là à avoir un impact sur la production des spermatozoïdes, sensibles à la chaleur.

  • Il a aussi une varicocèle et ça fait un an qu'on essaye d'avoir un bébé mais ça ne marche pas est-ce du a cette varicocèle ?

La varicocèle augmente le risque d'iinfertilité  mais il faudrait faire un bilan tous les 2.

  • L'infertilité  masculine peut-elle avoir un lien avec l'éjaculation précoce ?

Tant que l'homme réussit à éjaculer dans le vagin de la partenaire, une grossesse est possible.

  • Les résultats du spermogramme peut il évoluer d'une année sur l'autre ? 

Oui et même seulement 3 mois après un 1er spermogramme car les résultats dépendant de l'état général de l'homme (une grosse fatigue ou un stress peuvent donc les influencer).

On peut utiliser le clomifène pour augmenter le volume du sperme mais ce médicament n'a aucune action sur sa qualité. Sinon on utilise des techniques d'assistance médicale à la procréation.

  • Mon mari est OATS (oligoasthénotératospermie), sur le net circule le nom de Fertimax, un cocktail de vitamines ressemblant un peu au bétaselen.........qu'en pensez vous ?

Pas grand-chose de bon...

  • Mon mari a été hospitalisé à l'âge de 11 ans 1/2 pour un phimosis. Cette intervention a t-elle eu une incidence sur son infertilité adulte (OATS) ?

Non puisque l'intervention concerne le prépuce et non les testicules.

  • J'ai fait un test de Huhner avec mon conjoint et celui ci s'est révélé négatif. Cela veut il dire qu'il est stérile ?

Si la glaire est peu abondante et opaque, que les spermatozoïdes sont absents ou en petit nombre, on propose en général en traitement pour améliorer la qualité de la glaire et le test de Huhner sera refait. Si votre glaire est normale et que les spermatozoïdes sont peu nombreux et peu mobiles, il faudra réaliser un spermogramme afin d'analyser les spermatozoïdes.

Le tabagisme diminue la fertilité masculine. Les spermatozoïdes des fumeurs ont plus de mal à pénétrer dans l'ovule. On conseille donc d'arrêter de fumer aux hommes qui désirent avoir un enfant.

C'est la dilatation des veines du cordon spermatique, un canal situé dans la bourse et par lequel passe le sperme. C'est pour cette raison qu'il s'agit d'un facteur de risque d'infertilité masculine.

  • Un spermogramme a déterminé que les spermatozoïdes de mon concubin ne sont pas assez vifs pour aller féconder l'ovule, des embryons avaient été obtenus par FIV. Aujourd'hui, nous essayons naturellement. Est-il mieux de poursuivre ainsi ou d'entamer une FIVdirectement ?

Par mesure de précaution vous pouvez demander à ce qu'un spermogramme soit refait. Les résultats détermineront la conduite à tenir.

Par chirurgie ou embolisation (produits qui sclérosent les veines). Cela peut permettre de résoudre le problème d'infertilité.

Oui.

  • J'ai 45 ans et mon épouse à 44 ans, nous avons déjà eut un premier enfant en 2003 par insémination, car on m'a prélevé du bon sperme. A ce jour est-il possible de le refaire car nous souhaitons un second enfant ?

L'âge de votre épouse sera sans doute un frein, le mieux serait d'en discuter avec son gynécologue ou le médecin que vous aviez vu en 2003.

  • Est-ce que le surpoids peut avoir des conséquences sur l'infertilité masculine ?

L'obésité pourrait en effet avoir un impacte sur la qualité des spermatozoïdes (au niveau de la mobilité et de la rapidité de déplacement).

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/Réponses :

  • Nous essayons de faire un enfant depuis 2 ans sans succès, mon ami refuse l'examen de ses spermatozoïdes. Existe-t-il d'autres examens possibles ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • L'analyse du spermogramme de mon mari indique un taux de vitalité de 20 %, qu'est-ce que ça veut dire ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Mon ami souffre d'un problème de faiblesse des spermatozoïdes, existe-t-il un traitement ou autre chose pour inverser la tendance ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Comment se déroule une biopsie du testicule et à quoi sert ce prélèvement ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Jean-Marie Kunstmann, médecin biologiste de la reproduction à l'hôpital Cochin (Paris)

Dans le forum :

Ailleurs sur le web

Sponsorisé par Ligatus