Mineure, peut-on subir une IVG sans en informer ses parents ?

Avant 18 ans, peut-on subir un avortement sans en informer ses parents ?

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le September 8, 2011 , mis à jour le May 12, 2015

Les réponses du Dr Hélène Jacquemin Le Vern, gynécologue-sexologue :

"La législation a été modifiée. En France, pour tout mineur non-émancipé, non marié, tout acte médical doit se faire avec l'accord des parents. Mais depuis il y a eu des modifications de la loi. Certaines jeunes filles mineures ne peuvent pas en parler à leurs parents. Il faut savoir que dorénavant dans les IVG, l'entretien pré-IVG n'est plus obligatoire. Mais il reste obligatoire pour les mineures.

"Cela permet de discuter avec la jeune fille, et ainsi de s'apercevoir qu'elle va finalement pouvoir en parler à ses parents. Ce moment de dialogue dans la famille peut être très intéressant. Mais il reste tout de même 5 à 10 % de jeunes filles pour qui il n'est vraiment pas possible d'en parler avec leur famille. Pour ces jeunes filles, le législateur a modifié la loi. Du coup, elles peuvent faire l'IVG sans l'autorisation des parents. Mais elles doivent tout de même être accompagnées par un adulte qui ne fait pas forcément partie de la famille. Cette personne peut être un copain, une copine, une tante… mais elles doivent toujours être accompagnées. Les frais de saisie sont par ailleurs, entièrement pris en charge par l'Etat."

En savoir plus :