Peut-on attraper le coronavirus dans une piscine ou dans la mer ?

Les beaux jours approchent, on rêve tous de pouvoir plonger dans une piscine ou de se baigner dans la mer. Pourtant ce ne sera pas avant le 2 juin et encore rien n’est sûr. Est-ce pourtant raisonnable d’un point de vue sanitaire ? 

Par Rym Ben Ameur, journaliste

Rédigé le May 20, 2020 , mis à jour le May 22, 2020

Selon le Dr Fabien Squinazi, biologiste et membre du Haut Conseil de santé publique, l’eau des piscines n’est pas dangereuse en elle-même, car le virus ne peut pas survivre dans l’eau chlorée. Avec cette eau chlorée, les piscines sont désinfectées et désinfectantes, c’est-à-dire que l’eau du bassin peut tuer tous les virus, les bactéries, et les germes.  

Des études sur les piscines 

Il n'y a pas eu d'études, mais la société française d’hygiène hospitalière a publié un rapport le 9 mars à la demande de la Direction générale de la santé.

Le rapport précise qu’aucune étude concernant la survie du SARS-CoV-2 dans l'eau de piscine n'est disponible à l'heure actuelle. Tout en ajoutant que : "L'eau des piscines ne semble pas un lieu propice pour la survie et le développement des virus (…) Les virus qui possèdent une enveloppe sont trop fragiles et survivent trop peu longtemps pour se transmettre dans les piscines".

Concernant la mer, il y a très peu d’études connues à ce jour, mais les spécialistes estiment que l’eau ne présentera pas beaucoup de risque à cause de sa salinité. C’est en tout cas la conclusion d’une étude menée par l’IFREMER mi-avril sur des échantillons d’eau de mer et de coquillages. Là aussi ce sont donc les habitudes sur la plage qu’il faudra revoir. 

Pourquoi les piscines publiques ne rouvrent-elles pas ? 

Dans une piscine, il n’y a pas que le bassin et l’eau, il y a tout le reste de la structure. Dans les vestiaires, les toilettes, les pédiluves, c’est là que les personnes peuvent se contaminer. On se trouve en plus dans un contexte de loisirs, on a envie de s’amuser, notamment les enfants...Toutes les pratiques de loisirs incitent les personnes à se rapprocher plus que nécessaire, et à ce moment-là il y a un risque de transmission de personne à personne. 

C'est pareil pour les piscines privées. Ce n’est pas l’eau qui présente un risque mais plus la proximité avec les membres de votre famille et vos amis.
Il faudra donc suivre les mêmes règles d’hygiène et de désinfection que d’habitude tout en ajoutant les gestes barrières. 

Quelles seront les règles à suivre au moment de l'ouverture des piscines ? 

Il faudra être vigilant et ne pas relâcher l’attention notamment hors du bassin... en respectant au maximum les gestes barrières et l’hygiène des mains.  

Les piscines publiques vont aussi devoir appliquer de nouvelles règles et limiter le nombre de personnes qui peuvent rentrer en même temps. Ces personnes devront garder des distances encore plus importantes. 

Selon le rapport de la société d’hygiène hospitalière, la fréquentation maximale ne doit pas dépasser 3 personnes pour 2m2 de plan d'eau en plein air et 1 personne par m2 de plan d'eau quand la piscine est couverte. 

En cas de réouverture, il faudra donc garantir la distanciation des personnes... On peut imaginer une cabine d’essayage sur deux, une douche sur deux ou une ligne d’eau sur deux…