s

besoin d'aide et d'écoute

Par pat64

Le 22/07/2017 09:58:41

Voici ce que j'ai écris en 2013 et qui est toujours d'actualité aujourd’hui 22 07 2017. je vais mettre en gras souligné ce qui est nouveau et d'actualité en ce moment.   le 10 février 2013   Bonjour,   Depuis 2 jours je suis seul dans notre maison, ma femme est partie chez sa mère (86ans), après 39 ans dans quelques mois de vie commune. Depuis que je la connais elle a toujours eu un très fort caractère, et nous avons été fâchés avec tous nos amis et nos familles.   Mes parents elle ne les as plus voulu les revoir depuis 25 ans je pense, je ne compte plus, elle est fâchée avec sa mère , ainsi que ses deux frères et sa sœur. 2017 Notre fils depuis des mois ne veut plus avoir de contacts avec elle, elle a depuis plus de 15 ans minimum avec lui, le même comportement qu'avec moi, (et pourtant il est schizophrène) elle ne veut plus voir notre fille non plus depuis un mois, car ma fille c'est permise de luis dire (chut maman) au cours d'un repas de midi occasionnel, pour la faire arrêter de me crier dessus. Ni ma fille ni mon fils ne vivent avec nous.  2013 Depuis très longtemps également elle me mène une vie impossible, rien de ce que je fais est bien, (ni fait ni a faire) toujours a dénigrer ce que je fais ou que je vais entreprendre en me disant (tu es pas a la hauteur) je suis très bricoleur j'ai une maison et aucun corps de métier est venu faire des travaux chez moi en 30 ans, je fais également de la petite mécanique, l'entretiens jardinage et espaces verts. (2017 De plus j'allais oublier... elle me fait des scandale me traite de tous les noms d'oiseaux, me dis des insanités (que je sois en intérieur ou en extérieur, elle crie de toute ses forces, les voisins en profitent (lotissement) mes voisins me disent ne pas être dupe (en ce moment c'est va te bran...et éjac...( pas pour des raison sexuelle juste style me faire du bien au cerveaux dans ce que je pense d'elle) mais comme elle le crie quant je suis dehors j'ai la honte dessus je baisse la tête dans ma rue)   2013J'ai toujours travaillé, et ma femme ne travaille plus depuis 33ans la naissance de notre fille, ceci d'un commun accord.   Ces derniers jours elle me tapé dessus en me disant que je devais me faire soigner que j'étais bipolaire, maniaco, mito, et j'en passe, car elle me voit malade psychique.2017 C'est toujours d'actualité  (2013 notre fille dimanche dernier (février 2013) nous a emmené aux urgence psy hôpital voir un psychiatre, nous avons vu deux infirmiers, ma femme est venue sans problème vu qu'elle pensait qu'ils allaient me garder, mais ont est repartis avec le conseil de voir chacun un psychiatre.   Le mardi ma femme a eu un rendez vous chez un psychiatre, et ça s'est mal passé, car elle l'a entendu depuis la salle d'attente qu'il appelait ma fille, et qu'il voulait la faire hospitaliser, elle s'est échappée. Deux heures après on était aux urgences a nouveaux et on fin de journée on a vu un psychiatre qui lui a donné du Dépamide , pour soit disant problème de couple.   Après 3 journées passées chez mes parents pour la laisser tranquille, je suis renté à la maison car je m'inquiétais de sa santé, et j'espérais qu'elle se serait calmée, bien au contraire, elle m'a crié dessus et m'a frappé, je lui ai dit de se calmer que sinon j'appelai pour la faire hospitaliser, elle devenait hystérique, alors après avoir bloqué sa voiture et fermer la porte à clefs j'ai appelé les urgences de l'hôpital, puis SOS médecin, pendant l'attente sur boite vocale, et au bout de 20minutes ma femme est partie par la fenêtre, on habite un plein pieds . Elle est partie déposer une main courante pour séquestration, elle à pris une avocate pour faire des démarches de divorce, puis dans la foulée elle a retiré de l'argent que je lui avais mis sur son compte créé par moi, et est partie vivre chez sa mère.  2013 J'ai fais cette démarche car j'ai des années d'expérience, de fréquentation de groupe de paroles, au sein de l'UNAFAM, car mon fils est schizophrène. Ma femme n'a jamais voulu fréquenter et participer à ces groupes de parole, et comme elle me le dit : »cette secte qui t'a endoctriné » et que depuis que j'ai fréquenté cette association je suis aussi atteint que mon fils. (Les démarches très dures pour un papa et une maman pour des HDT je connais, mais pour le bien de ma femme j'avais pris sur moi avec l'aide de ma fille et mon fils pour faire cette démarche ).   J'aime ma femme encore (2017 nettement moins depuis une dizaine de jours 2017 ) et je ne veux pas la laisser seule, l'amour est aveugle je sais de quoi je parle.   De plus elle commence a dire qu'elle veut me quitter depuis hier alors que mardi devant le psychiatre elle disait que non. Février 2013, (2017et en ce moment elle me dit la même chose juillet 2017)   Voilà la vie me remet une claque, heureusement que mon fils va beaucoup mieux et que toute la belle famille me soutient, ainsi que ma fille.février 2013 (toujours d'actualité 2017)           Quelques détails sur la vie d'enfance de ma femme.   Ma femme a été placée ainsi que ses frères et sœur, dans des familles différentes, vers l'age de 6 ans je crois, pendant 2 ou 3 ans je crois, et ensuite retour avec ses frères et sa sœur au domicile des leur parents, j'ai connus ma femme alors qu'elle avait tout juste 18 ans, et très vite j'ai vu que chez elle c'était un enfer pour tout le monde, car son père était alcoolique et ne travaillait pas, il la battait.sa femme et ses fils, les seuls revenus était ceux du travail de sa femme Je me souviens très bien que toutes nos sorties en discothèque étaient précédées de la recherche de son père dans les bars qu'il fréquentait, pour s'assurer du degrés d'alcoolisation et du risque violences envers sa mère, il nous est même arrivé de le suivre et d'attendre de voir comment ça se passait quant il rentrait chez lui. Quelques temps après avoir connu ma femme j'ai eu une altercation avec son père, et ma femme est venue habiter avec moi chez mes parents, et comme la cohabitation était difficile on a loué un petit studio, et ce jusqu'à 1976 ou nous avons emménagés dans l'appartement que j'avais acquis, on s'est marié quelques mois après. J'ai connu ma femme vers juillet 1974 si mes souvenirs sont bons.     Plus tard dans le temps   En 2003 mon fils qui prenait des substances, a déclaré une maladie, et a été hospitalisé en psychiatrie à plusieurs reprises, il est maintenant il est diagnostiqué schizophrène. Le caractère fort de ma femme, sa méchanceté, le dénigrement qu'elle nous faisait profiter à moi et à mes enfants, a augmenté encore plus vers une méchanceté et un dénigrement de tous les jours 2013. (Et c'est de pire en pire 2017 Il suffit de demander à mes enfants leur avis).   2017 Rajouts pelle mêle de juillet 2017 ma femme se plaint de notre vie de merde : elle ne travaille plus depuis 1980, on vit à Anglet côte basque, en maison avec 650m de terrain, 6km des plages, elle va faire ses cours de gym 4 fois minimum par semaine, elle roule en voiture décapotable, pas de surveillance sur les achats elle à sa propre carte bancaire malgré mon seul revenu (seul truc ou j'ai rien à lui reprocher) depuis 3 ans bientôt j'ai acheté un camping car pour essayer de remettre de l'amour et de la tendresse chez elle, mais à chaque retour dans les 3 jours qui suivent on repars des ses méchancetés. Ma fille et mon fils me disent de la quitter, ils savent que je suis faible et que je culpabilise tout le temps, je me suis mis à boire aussi, je ne dis pas que c'est à cause de ma femme, mais je reste dans le doute, j'ai vu deux psychologues, deux psychiatres, pour eux ma femme est nuisible. Peut être maladroitement j'essaye qu'elle prenne conscience que ce qu'elle me reproche en fait c'est à elle qu'elle devrait se le reprocher, et pour affirmer mes dire j'ai eu mis en avant qu'il était possible que ça vienne de ses gènes, je m'explique( père alcoolique ne travaillant pas et battant sa famille) ensuite son grand frère alcoolique ; notre fils schizophrène ; son neveux bipolaire ; et aux dire de ma belle mère (en parlant de la mère de son ex mari décédé et de la comparer avec ma femme). Aux dire des rares personnes que je fréquente, je serais une personne gentille, serviable, plein de tendresse, heureusement qu'on me dis ce genre de chose, ça me réconforte, j'ai eu douté de mon état psychique très souvent à force d'entendre que je suis fou.     Je suppose avoir été très brouillon mais c'est difficile de mettre 43ans de vie à plat, veuillez m'en excuser. Patrick

rien de ce que j'ai souligné n'apparait en plus ça fait très brouillon pire que ce que je pensais.   

Par Dr Tourmente - Allodocteurs.fr Modérateur

Le 24/07/2017 09:21:47

@pat64 : prendre conscience de la fin d'une histoire est parfois très difficile. Et c'est ce qui se lit entre les lignes de votre message. Vous n'arrivez pas à prendre acte de cette fin, en dépit de l'absence d'amour de votre femme, des conseils de vos enfants et des psys que vous avez vus. La situation nuit également à votre santé puisque vous avez commencé à boire. La priorité à l'heure actuelle est de prendre soin de vous, de vous faire accompagner par un médecin (généraliste spécialisé dans les addictions, ou alcoologue) pour réduire votre consommation et l'arrêter, mais aussi de consulter de façon durable et constructive par un psychologue ou psychiatre pour gérer l'absence de votre femme, voire une rupture définitive. Vous semblez avoir beaucoup de qualités, réservez-les pour les gens qui vous aiment et vous font du bien, non ?

Par pat64

Le 24/07/2017 10:11:50

Bonjour,









Dr Tourmente






 

Je tien à vous remercier pour votre réponse qui me va droit au cœur, j'ai tellement besoin d'entendre (genre de compliments) (besoin d’être revalorisé) mon courrier n'était pas dans ce but, mais ça me fait beaucoup de bien, de plus je me sent très fragile affectivement et je suis dans ma tête toujours à fantasmer, me faire des films de rencontre(je ne parle que de tendresse, pas de sexe). Vous avez entièrement raison sur la prise d'acte de la fin de notre couple car il y a quelques jours encore et peut être aujourd'hui j'aurai pardonné sur un geste de tendresse même minime de sa part, une belle rencontre ferait toute la différence, et me boosterai je pense. Pour ce qui est de l’alcool, j'ai fait une psychothérapie et pris un traitement qui m'avait très bien convenu il y a 2 ans, en ce moment je reprends du rosé midi et soir, mais moins que dans le passé  ( ce côté alcool sera sûrement mis de coté avec une meilleure vie affective j'en suis persuadé). J'aurai aimé avoir un avis sur le comportement de ma femme par rapport à ce que j'ai écris ( pas un diagnostic médical, mais dite mois si vous pensez à une pathologie quand même) un avis concret, car encore la j'ai besoin qu'on me mette sous le nez des vérités que je ne veux qu'a moitié voir et encore. Merci pour votre soutien, et merci par avance à ceux qui voudront bien me répondre. Patrick

Par Dr Tourmente - Allodocteurs.fr Modérateur

Le 24/07/2017 13:58:09

@pat64 : je suis désolée, je ne peux pas porter de  diagnostic. Si un médecin l'avait mise sous dépamide, c'est qu'il soupçonnait un trouble psychiatrique. Je vous souhaite une très jolie rencontre mais pensez à vous faire accompagner par un médecin, c'est la priorité.