100% psycho-sexo

Le blog du Dr Tourmente

Tout savoir sur les sextoys

Rédigé le 26/02/2014 / 1

Démocratisé par un épisode croustillant de Sex and the city, le sextoy a fait son entrée dans la vie sexuelle des Français depuis une bonne dizaine d’années. Quels sont les types de sextoy ? Le sextoy est-il mieux qu'un pénis ? Peut-on perdre sa virginité en l’utilisant ? Comment en parler avec son partenaire ? Le point sur ce jouet coquin.

Il en existe différents types : vibromasseurs externes qui simulent le clitoris, vibromasseur qui font des rotations, notamment au niveau du point G et vibromasseur qui font des mouvements de va et vient. Certains associent, comme le fameux rabbit de Sex and the city, des oreilles de lapin pour titiller le clitoris et un vibromasseur avec rotation ou mouvement de va et vient pour le vagin.

Ils peuvent être utilisés comme un jeu érotique avec le partenaire, certains s’activent même à distance : il s’agit d’un œuf vibrant que l’on insère dans le vagin et le partenaire manipule à sa guise la télécommande. Cela renvoie au pouvoir de domination et soumission qui existe forcément dans le rapport sexuel et le côté imprévu de la stimulation, la possibilité de l’utiliser dans un lieu public augmentent le plaisir. L’inverse existe également pour les hommes, sous forme d’anneau pénien placé à la base de la verge avec un œuf qui vibre au niveau du périnée.

Les boules de geisha ont un statut à part, il s’agit de deux boules reliées par un petit cordon, que l’on place à l'intérieur du vagin, le plus loin possible, comme un tampon. Les muscles du périnée se mettent alors en mouvement et on peut contracter les muscles autour du vagin pour les stimuler. Il peut y avoir de petites billes à l’intérieur des boules afin de produire une sensation de mouvement. Mais inutile d’en attendre un plaisir fou et un orgasme ! Le vagin est nettement moins innervé que le clitoris et on « oublie » assez rapidement après leur introduction les boules.

Le sextoy est-il mieux qu’un pénis ?

Les utilisatrices sont souvent conquises, le sextoy avec ses vibrations mécaniques et très rapides est en effet très  « efficace ». Mais l’orgasme obtenu reste mécanique, sans caresses, sans contact de peau à peau, sans échange émotionnel, sans tout ce qui fait la richesse de la sexualité humaine. Donc le sextoy est un excellent complément mais il ne remplace pas un homme.

Il est nécessaire de rappeler son usage premier : le jeu… Si l’on traduit le mot sextoy, il signifie jouet sexuel. Alors utilisons le comme tel, pour introduire une dimension encore plus ludique dans la sexualité… mais n’en faisons pas une norme. Car il semble être entré dans la sexualité des Français à tel point qu’il semble normal et obligatoire. Or il est tout à fait possible d’avoir une sexualité parfaitement épanouie sans sextoy !

Que faire quand l’un des partenaires veut l’utiliser ?

La communication est primordiale mais délicate en matière de sexe, a fortiori de sextoy ! 

Une femme peut avoir envie d’utiliser un sextoy pour sentir un pénis plus gros que celui de son partenaire. Un message délicat à faire passer tel quel ! D’autant que les hommes peuvent être complexés par la taille des sexes des acteurs pornos. La délicatesse voudrait de mentionner l’envie de nouveauté, de fantaisie, de jeu supplémentaire. Le sextoy peut être un nouveau souffle dans la sexualité. Dans le cas du pénis trop petit de l’homme, en parallèle, un travail sur les fantasmes, sur l’auto-érotisme, serait intéressant.

Si c’est l’homme qui a envie d’essayer, que la femme n’est pas prête, qu’elle ne se force pas. Laisser une porte ouverte, en disant « je vais y réfléchir » est une bonne idée, cette réponse évite le « non » définitif. Et comme la sexualité évolue, est en mouvement, c’est plus adapté. Ce qui est vrai à un temps donné ne l’est plus forcément à un autre. 

Est-il dangereux ?

Un sextoy n’est pas dangereux en soi mais il peut transmettre des maladies sexuellement transmissibles (herpès, VIH, hépatites B et C) s’il n’est pas bien nettoyé après usage, à l’aide d’eau et de savon. 

Peut-on l’utiliser enceinte ?

Il est tout à fait possible d’utiliser un sextoy enceinte. Si la pénétration et les rapports sexuels sont autorisés lors de la grossesse, alors pourquoi pas les sextoys ? D’après le Dr Jacquemin- Le Vern, les vibrations peuvent faire peur mais elles ne posent pas de problème. En revanche, il faut respecter sa sensibilité et doser la profondeur de la pénétration au cas où une pénétration profonde soit sensible (et si le col est légèrement ouvert par exemple, on déconseille une pénétration profonde). 

Peut-on perdre sa virginité avec un sextoy ?

Oui, tout comme avec chaque objet introduit dans le vagin.

L’hymen est une membrane située à l’entrée du vagin, au niveau d’un orifice par lequel s’écoulent les règles et passe le pénis lors d’un rapport sexuel. En revanche, si le sextoy est un vibromasseur uniquement externe, pour stimuler le clitoris, il n’y a aucun risque de perdre sa virginité.