Vacances au ski : sept réflexes à adopter pour rester en sécurité !

Vous êtes nombreux à partir ces jours-ci vers les sommets enneigés... Soyez prudents, sur la route bien sûr, mais aussi sur les pistes, et même en station pour les plus petits.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le February 22, 2018 , mis à jour le March 1, 2019

Avoir une bonne condition physique, s'équiper correctement, respecter les consignes de sécurité... sont des règles fondamentales pour pratiquer le ski en limitant le risque d'accidents. L'année dernière, l'association des médecins de montagne a malheureusement encore recensé 144.000 blessés sur les pistes.

  • Vérifiez si c'est une bonne idée

Les vacances en altitude sont peut-être une habitude mais mieux vaut changer d'idée en cas de grossesse, aux premier et troisième trimestres. Puis, tant que votre enfant n'a pas atteint les 18 mois. Révisez peut-être aussi votre programme si vous avez déclaré une bronchite chronique ou en cas d'asthme lié au froid ou à l'effort. Bref, n'hésitez pas à faire le point avec votre médecin traitant. 

  • Préparez-vous physiquement avant le séjour

Que l'on choisisse le surf, les "patinettes" ou classiquement deux skis, descendre les pistes est un véritable sport auquel il faut préparer son coeur, ses muscles et ses articulations. L'idéal est de faire une activité physique régulière "cardio" pour que l'organisme développe une certaine endurance. Elle permet généralement de maintenir l'ensemble du corps "en forme". A défaut, essayez de vous "entraîner" au moins quelques semaines avant votre séjour en marchant vite par exemple et en mobilisant les groupes musculaires particulièrement sollicités pendant ces vacances : squats, fentes... Si vraiment vous n'avez rien pu faire, soyez très prudents lorsque vous descendez de votre première remontée mécanique et au moins, échauffez-vous ! 

  • Echauffez-vous

Même si vous êtes plutôt sportif, n'oubliez pas cette étape essentielle avant de glisser. Faites quelques mouvements simples que vous montre Lucile Woodward, coach sportif et Ambassadrice de la Campagne Prévention Hiver du ministère des Sports cette année.


"Nordine sur la bonne pente", chronique de Nordine Attab, coach sportif, du 8 février 2011

  • Equipez-vous correctement

Une blessure à ski sur trois touche les genoux, avec souvent des problèmes de fixations mal réglées qui "libèrent" trop tard la chaussure de ski. Pour plus de sécurité, si vous avez votre propre matériel, faites-les régler chaque année, avec moins de résistance pour les femmes et les débutants.


"Des skis de plus en plus performants", reportage diffusé le 1er mars 2017

Il faut surtout adopter des dispositifs de protection. En commençant par le casque pour tout le monde. Sans oublier les poignets, qui représentent 25% des traumatismes chez les surfeurs, dont moins d'un sur dix s'équipe de protection. Enfin, portez des vêtements assez chauds et utilisez de la crème solaire afin d'être protégé du froid et du soleil.


"Ski : pourquoi porter un casque ?", reportage diffusé le 20 février 2014

  • Ravitaillement

Pour faire face à la dépense énergétique générée par les heures de "glisse", faites des repas complets le matin et au déjeuner, sans oublier de prendre des "en-cas" pour compenser d'éventuelles hypoglycémies. Buvez régulièrement pendant la journée et évitez l'alcool !

  • Maîtrisez votre vitesse

Maîtriser sa vitesse reste le meilleur gage de sécurité. "C'est le plus dangereux pour celui qui ne skie pas dans son niveau, qui n'est pas capable de maîtriser sa vitesse, qui peut sortir de piste, qui peut finir par sauter une barre rocheuse ou percuter un autre skieur. À partir du moment où un skieur maîtrise sa trajectoire, c'est comme en voiture, il n'y a pas de risque", explique François Albasini, médecin urgentiste au centre hospitalier Saint-Jean-de-Maurienne. Au moindre signe de fatigue, mieux vaut faire une pause, voire s'arrêter jusqu'au lendemain.

  • Respectez les consignes de sécurité

Il ne faut pas sortir des pistes autorisées. Le skieur "aval" a toujours priorité, celui qui est plus haut doit choisir une trajectoire assez large pour anticiper les évolutions des autres. Bref, surveillez toujours les autres skieurs, particulièrement en les dépassant.

Hors piste, même avec un bon niveau, la présence d'un professionnel est indispensable. Ceux qui se mettraient en situation périlleuse ne doivent pas hésiter à appeler à l'aide. "S'ils s'aperçoivent qu'en contrebas le terrain est précaire, il ne faut pas hésiter à appeler les secours, ça sert à ça. Ca permet d'éviter des blessés. On préfère aller chercher des gens qui sont blessés plutot que d'aller les chercher en bas de la barre rocheuse", précise François Albasini. Entre 2016 et 2017, 22 personnes sont décédées dans une avalanche.

Sponsorisé par Ligatus