Méditer pour se libérer de ses addictions

Selon des chercheurs anglais, la méditation de pleine conscience pourrait aider les patients à lutter contre la dépendance à l'alcool, au tabac et à la nourriture.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le 1 février 2018 , mis à jour le 1 février 2018

Méditer pour lutter contre une addiction : l'idée fait son chemin depuis des années. Pour la première fois, des chercheurs londoniens ont analysé trente études sur la question. Selon eux, la méditation de pleine conscience peut réduire le "craving", cette envie compulsive de boire de l'alcool ou de fumer une cigarette. Le Dr Véronique Peim est addictologue en Suisse. Elle a mis en place un programme de méditation pour ses patients et en mesure les effets thérapeutiques. "Le cerveau, parce qu’il y a une plasticité, parce qu’on n’est pas figé,  grâce à la pratique de la méditation, va finalement se modifier même si on a une addiction ancienne. Et bien, petit à petit, les réponses aux stimuli du craving vont être modifiées dans notre cerveau lui-même".

La méditation pourrait donc aider à prévenir ou à stopper les envies irrépressibles liées aux addictions. Elle est d'ailleurs considérée par de nombreux spécialistes comme un outil thérapeutique supplémentaire dans l'aide au sevrage mais à certaines conditions. Pour méditer, il faut être motivé et abstinent depuis plusieurs jours. Il faut s'engager dans une pratique régulière. C'est une des limites de la méthode selon le Dr Véronique Peim. "C'est difficile de continuer à pratiquer longtemps. On peut avoir des moments où on abandonne la pratique. Et, c'est justement les moments quand on abandonne la pratique où on peut être moins bien et du coup, en plus grand risque de rechute. Donc la limite est dans l'humain toujours".

La méditation étant une thérapie récente dans le champ de l'addictologie, il reste encore de nombreuses pistes à explorer. On estime que 20% de la mortalité en France est imputable aux addictions.

Sponsorisé par Ligatus