Le changement climatique va affecter de nombreuses maladies mortelles pour l’homme

Les infections les plus dangereuses sont sensibles aux variations climatiques, selon une étude britannique. Des régions jusqu’alors épargnées pourraient être touchées et la gravité pour l’homme de ces pathologies pourrait augmenter.

Par Arthur Laffargue

Rédigé le August 4, 2017 , mis à jour le August 4, 2017

La hausse du niveau des mers ou les événements météorologiques extrêmes vont forcer l’homme à s’adapter au changement climatique. Désormais, il devra également trouver un moyen de combattre des maladies sensibles aux aléas du climat dans les prochaines années.

"Le changement climatique devrait menacer la santé et le bien-être des hommes à cause de ces effets sur les maladies infectieuses sensibles au climat", écrivent les chercheurs de l’université de Liverpool, dans leur étude publiée dans Scientific Reports, qui s’attache à déterminer quelles maladies pourront être affectées par l’évolution du climat. "Leur distribution spatiale, leur saisonnalité, leur incidence et parfois leur gravité pourront être altérées", poursuivent les auteurs.

Ils ont sélectionné, pour les humains et les animaux domestiques, les 100 maladies avec le plus fort impact. Au total, la sensbilité aux facteurs climatiques de 157 d’entre elles ont été analysées, puisque 43 de ces maladies sont communes aux hommes et à leurs bêtes. Comme le rappellent les scientifiques britanniques, il était impossible d’étudier tous les pathogènes touchant l’homme, puisqu’ils se comptent en centaines, certains avec des impacts très réduits sur la santé.

Les auteurs ont donc revu toute la presse scientifique sur les maladies infectieuses choisies, à la recherche de liens suggérant leur sensibilité à des facteurs climatiques, eux-mêmes préalablement définis. L’humidité, la pluviométrie, les événements météorologiques extrêmes, la température étaient par exemple compris dans ces facteurs. Une méthode limitée, parce qu’elle sous-estime la littérature qui n’est pas publiée en anglais, que certaines maladies sont plus étudiées que d’autres ou encore que des pathogènes nouvellement découverts sont sous-représentés dans les études analysées.

Le choléra et la maladie de Lyme sont les plus touchés

Ces nuances prises en compte, le résultat est sans équivoque : le changement climatique affecte bel et bien les infections dont souffrent les hommes et leurs animaux. 63% des maladies sélectionnées possèdent un lien suffisant avec au moins un facteur climatique. La majorité par l’humidité, la pluviométrie, la température ou la vitesse du vent, des caractérisques qui vont toutes être bousculées par le changement climatique.

Le choléra est particulièrement affecté par les différents éléments météorologiques. Pas moins de neuf facteurs ont un impact sur le Vibrio cholera. La douve du foie, l’anthrax et la maladie de Lyme sont également très influencées par les changements climatiques, avec sept facteurs.

Les Européens seront les plus touchés, puisque "les pathogènes sensible au plus grand de nombre de facteurs climatiques se trouvent majoritairement sur ce continent", écrit l’équipe dirigée par le Dr K.Marie McIntyre.

Evidemment, les chercheurs ne peuvent déterminer dans quelle mesure ces maladies vont être affectées : les effets du changement climatique sont eux-mêmes difficiles à prévoir en ce qui concerne le taux d’humidité ou la pluviométrie, contrairement à la hausse des températures qui a déjà largement été étudiée. Reste qu’une majorité de virus et bactéries dangereux pour l’homme vont évoluer en même temps que le climat. Une tendance inquiétante selon les auteurs de l’étude, qui appellent l’OMS et l’Union européenne à se saisir du problème pour évaluer les risques encourus par les populations.

Les maladies les plus affectées par le changement climatique :

-L'Anthrax

Très rare chez l’homme, la "maladie du charbon", son autre nom, concerne plutôt les animaux herbivores, chez qui elle est extrêmement mortelle. Le nom d’anthrax provient de la tache noirâtre sur la peau du malade et de la couleur des épanchements de sang dont la coagulation est incorrecte. Elle est causée par une bactérie : Bacillus anthracis. Il est possible d’être être infecté par inhalation ou ingestion à la suite d'un contact avec des animaux infectés ou des produits d'origine animale contaminés, ou après une piqûre d'insecte.

Sur la peau, la maladie peut provoquer une septicémie, associée à une fièvre élevée. Elle sera plus mortelle au niveau des poumons ou des intestins.

Il existe un vaccin contre l’anthrax. La bactérie responsable de la maladie du charbon est également utilisée depuis 2001 par les Etats-Unis comme arme bactériologique.

-Le choléra

Voir notre article.

-La maladie de Lyme

Voire notre article.

Sponsorisé par Ligatus