Strasbourg : un cabinet vétérinaire pour des soins à moindre prix

Posséder un animal de compagnie peut coûter cher. Pour permettre aux plus démunis de soigner leur animal, l’association Fondation Assistance aux Animaux a ouvert un dispensaire à Strasbourg.

Par la rédaction d'AlloDocteurs.fr

Rédigé le January 14, 2020 , mis à jour le January 17, 2020

Blackie a 1 an et 3 mois. Aujourd’hui, cette petite chatte a rendez-vous chez le vétérinaire pour subir une stérilisation et une identification.
Mais sa propriétaire ne l’a pas amenée dans un cabinet comme les autres car ce lieu c’est un dispensaire. Ici, les tarifs sont beaucoup moins chers que dans un cabinet traditionnel.

Pour bénéficier de ces tarifs, aucun justificatif n’est demandé. Les propriétaires d’animaux doivent simplement signer une attestation sur l’honneur. Dans le bloc opératoire flambant neuf, c’est le docteur Gilles qui va réaliser la stérilisation, c’est-à-dire l’ablation des deux ovaires de Blackie. Un acte nécessaire pour le bien-être de l’animal.

Un engagement pour les soignants

Dans quelques heures, Blackie pourra rentrer chez elle. Pendant ce temps, la salle d’attente ne désemplit pas. Pour les plus démunis, l’animal est parfois l’unique compagnon alors travailler dans un dispensaire comme celui-ci, c’est avant tout un engagement. « Aujourd’hui  je fais de la médecine, je fais ce que j’aime, je soigne des animaux et j’ai un contact très important et très social avec les gens et c’est ce que j’aime aussi » explique la vétérinaire Marie Gilles.

Pour les personnes sans abri, précaires, sans emploi mais pour les étudiants aussi, soigner son animal n’est pas toujours facile. Comme Morgane et son ami qui consultent aujourd’hui car Pitchoune a pris du poids et ne se lave plus. Ce couple devra débourser 86 euros pour les premiers soins et encore davantage si le diabète de Pitchoune est confirmé.

Ces coûts imprévisibles peuvent entraîner un retard ou une absence de prise en charge. Grâce au bouche-à-oreilles, depuis son ouverture il y a quelques mois, le dispensaire prend en charge une vingtaine d’animaux chaque jour. Une médecine vétérinaire de qualité accessible à tous. Pari réussi !