Phobies, morsures... Quand l'araignée devient un cauchemar

Il existe 45.750 espèces d'araignées dans le monde, dont 1.700 en France. Et on continue d'en recenser de nouvelles. On trouve les araignées quasiment partout et ce n'est pas toujours pour notre plus grand plaisir...

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le November 20, 2015 , mis à jour le January 30, 2019

Sommaire

Une multitude d'espèces

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes présentent quelques espèces d'araignées.

L'araignée est un arthropode, pas un insecte. Elle s'en distingue par le fait de posséder huit pattes, d'être dépourvue d'antennes et de pièces masticatrices.

Autre différence, le corps de l'araignée est composé de deux parties contre trois chez les insectes : le céphalothorax qui est issu de la fusion de la tête et du thorax, et l'abdomen, qui porte les filières, les organes produisant la soie. Enfin, les araignées ont aussi de beaux yeux… tellement beaux qu'elles en ont souvent huit.

Certaines araignées peuvent être très impressionnantes. La mygale de l'espèce Grammostola griseipes est originaire d'Amérique du Sud. Elle mesure 10 cm de diamètre pattes déployées pour 60 grammes, à peine plus qu'un oeuf. Theraphosa blondi, la mygale de Leblond aussi appelée araignée Goliath, est originaire des forêts tropicales d'Amérique du Sud. En l'état actuel des connaissances, il s'agit de la plus grande araignée au monde : 30 centimètres d'envergure, une fois ses pattes déployées, pour un poids de 130 grammes.

Arachnophobie : la peur des araignées

Pourquoi a-t-on peur des araignées ?

Les araignées, il y a ceux qui les chassent à coup de balai, ceux qui les mettent dehors avec soin sur un mouchoir et ceux qui ne peuvent même pas les regarder : les arachnophobes. On estime que 2 à 3% des Français seraient arachnophobes.

Les araignées suscitent bien souvent le dégoût voire l'angoisse. Mais pourquoi une grande partie de la population a-t-elle peur des araignées ? Selon le Pr Antoine Pelissolo, psychiatre, "la peur des araignées vient sûrement de notre biologie, de notre cerveau qui a été probablement préparé pour se méfier des animaux qui peuvent être potentiellement dangereux. Ensuite il y a la culture que l'on se raconte entre nous, les histoires sur les araignées… Et il y a  l'histoire personnelle, probablement le dernier étage de la fusée, qui fait que l'on construit sa peur en fonction des événements, des événements que l'on a vécus...".

Pour certains, les araignées suscitent plus que de la crainte. Certaines personnes souffrent d'arachnophobie. "Pour la phobie, il y a deux manifestations importantes : la réaction face à l'objet donc face à l'araignée qui est en général une réaction de panique (on sursaute, on est bloqué, on a envie de partir...) mais on a aussi peur à l'avance. On a peur de sa propre peur, on sait que l'on va réagir de telle manière et donc on anticipe et on évite", explique le Pr Antoine Pelissolo.

Aujourd'hui, grâce à une thérapie comportementale chez un psychologue, on peut venir à bout de l'arachnophobie : "Il faut s'habituer et se confronter petit à petit aux araignées en regardant des photos, en réfléchissant, en touchant des photos... Et petit à petit, il va falloir en voir de plus ou moins près. Et il faut pouvoir ensuite se désensibiliser en gérant sa peur face à l'araignée".

Les morsures d'araignée

Les morsures d'araignées sont rares mais si elles surviennent, mieux vaut consulter rapidement un médecin et mettre de la glace pour diminuer l'effet du venin.

Contrairement à une idée reçue, les araignées n'attaquent jamais l'homme, seulement les proies dont elles se nourrissent. Elles mordent en situation de stress, pour se défendre. Les araignées sont toutes venimeuses mais seules 150 environ sont potentiellement dangereuses pour l'homme.

Les morsures d'araignées sont cependant rarement mortelles. On ne recense que 10 à 15 décès dans le monde chaque année, généralement des personnes fragiles. Parmi les araignées les plus venimeuses, on peut citer la fameuse veuve noire que l'on trouve aux Etats-Unis et au Mexique, ou encore l'araignée-banane d'Amérique du Sud.

Mais en France aussi, de simples morsures d'araignées même si elles ne sont pas mortelles, peuvent causer de sérieux dégâts. Des cas de morsures ayant entraîné des nécroses ont été recensés dans le sud de la France. Pas de panique toutefois, il n'y a pas de recrudescence. Juste un effet de buzz lié au fait que ces morsures ont été particulièrement relayées par la presse régionale en 2015.

Enfin, qu'on les aime ou qu'on les déteste, il ne faut pas oublier que les araignées sont utiles. Elles ont un rôle écologique de premier ordre. En se nourrissant, elles contribuent à la régulation des populations d'insectes et d'invertébrés. Et accessoirement elles nous débarrassent des moustiques.

Autre intérêt, l'araignée produit de la soie, notamment pour fabriquer des toiles. La soie d'araignée est un matériau qui possède de nombreuses propriétés. Sa résistance et son élasticité intéressent de plus en plus les chercheurs. Cette soie pourrait servir à fabriquer de la toile de parachute, ou encore des gilets pare-balles... Quant au venin de certaines espèces, il pourrait s'avérer intéressant pour traiter les problèmes d'érection.