Comment perdre quelques kilos durablement ?

Le printemps approche et c’est l’époque des bonnes résolutions pour perdre les quelques kilos pris pendant la période hivernale. Devant la jungle des régimes : jeûne, régimes restrictifs en tous genres, régime sans gluten, régime végétalien… Quoi faire, et quelle attitude adopter vis à vis de notre alimentation et de notre corps ? Les conseils du Dr Patrick Serog, nutritionniste.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le March 3, 2016 , mis à jour le March 9, 2016

  • Pourquoi existe t-il une prise de poids hivernale ?

Traditionnellement, nous changeons notre alimentation en hiver. Même si l’hiver est doux comme celui que nous connaissons cette année, dès que la température baisse nous allons nous tourner vers des plats plus riches en matières grasses et plus roboratifs, donc plus caloriques. Par ailleurs l’activité physique devient moins fréquente particulièrement l’activité physique en extérieur donc la dépense énergétique pendant l’hiver est inférieure à celle de la période printemps et été.

  • Pour une personne qui aurait pris 5 kilos cet hiver, vouloir les perdre rapidement, par exemple en un mois, c’est possible... mais ce n’est pas franchement conseillé ?

Maigrir rapidement est bien sûr possible : il suffit de manger moins, voire beaucoup moins. Mais cela a de nombreux inconvénients. Tout d'abord, l’inconvénient des régimes restrictifs est que nous ne sommes pas à l’abri de troubles du comportement alimentaire. Souvent cela commence par des compulsions alimentaires avec des envies irrépressibles d’aliments gras et sucrés et ces troubles peuvent devenir de plus en plus fréquents au fur et à mesure que la restriction continue. S’installe ensuite une perte de confiance en soi qui aggrave encore l’importance de la quantité alimentaire ingérée au cours de ces crises.

Le deuxième risque, si le régime restrictif se prolonge, est de développer des carences nutritionnelles plus ou moins importantes. Chez la femme les apports insuffisants en calcium peuvent être un risque sur des personnes présentant déjà une ostéoporose ou une insuffisance en dépôt calcique sur l’os. Une autre carence est celle d’une insuffisance en fer. La chute brutale de la consommation d’aliments riches en fer peut provoquer chez des personnes déjà fragiles une vraie anémie qui fatigue beaucoup.

Le troisième inconvénient est la résistance du corps à la restriction. On pourrait dire que notre corps n’aime pas vivre la restriction alimentaire. Il réduit sa dépense énergétique et souvent arrête de perdre de la graisse malgré une réduction calorique soutenue.

  • Le problème est toujours le même ensuite, comment stabiliser le nouveau poids lorsque l’amaigrissement a été rapide ?

La seule technique que nous connaissons est d’augmenter très progressivement la quantité alimentaire et donc d’énergie jusqu’à obtention d’une stabilité de poids.

Habituellement et pour augmenter le plaisir de la personne on lui demande d’introduire en fréquence hebdomadaire un ou deux aliments qu’elle n’a plus l’habitude de manger et on observe l’évolution du poids.

  • Comment faire pour maigrir et stabiliser son poids durablement ?

Premier conseil : débuter suffisamment tôt. Mieux vaux s’y prendre un mois plutôt pour commencer à changer son alimentation. Compter trois mois pour perdre les 5 kilos et se stabiliser.

Ensuite : faire des repas complets, cela veut dire prendre un entrée, comme une crudité ou une soupe de légumes puis un plat principal et son accompagnement comme, une viande ou un poisson ou deux œufs avec des légumes de toutes les couleurs  avec un peu de féculents à l’un des repas et un peu d’huile contenant des acides gras essentiels puis un yaourt et un fruit.

Ces repas sont faibles en calories et denses en nutriments comme, des minéraux et vitamines et des macro-nutriments, type protéines et glucides complexes. Par exemple, il s'agit d'augmenter la consommation de légumes mais surtout de couleurs différentes pour varier l’apport des anti-oxydants, un bon exemple la ratatouille. Pour les glucides complexes manger des pâtes al dente,  des légumes secs et du riz pas trop cuit.

Enfin, soulignons que l’amaigrissement surviendra régulièrement si vous mangez tout ce qui a été prévu et de manière quotidienne. Car quand le corps voit arriver de manière régulière tous les nutriments dont il a besoin pour satisfaire ses besoins de synthèse de millions de cellules quotidiennes, il accepte de perdre partiellement sa réserve d’énergie, donc sa graisse.

Vous aurez souvent la tentation de ne pas finir vos repas en pensant que manger moins vous fera maigrir plus vite. Et bien non ! En réduisant vos apports énergétiques vous freinerez votre perte de masse grasse.

  • Pour stabiliser le poids une fois que le nouveau poids sera atteint, comment fait-on ?

On introduit des aliments que la personne souhaite consommer en fréquence hebdomadaire jusqu’à obtenir une stabilisation du poids.

  • Et si l'on a pas faim, est-ce qu’il faut se forcer à manger ?

Oui, plus vous serez régulière dans votre comportement alimentaire plus l’amaigrissement sera régulier et efficace.

  • L'envie de grignoter, comment lutter contre ?

Grignoter, c’est manger sans faim. Demandez-vous pourquoi vous avez envie de manger. Souvent en comprenant ce qui vous a contrarié vous ne mangerez pas. Si vous décidez de manger quelque chose, faites une petite collation : un yaourt, un yaourt et un fruit si vous avez un peu plus faim, quelques carrés de chocolat et un morceau de pain si vous souhaitez vous faire plaisir… Il faut mieux satisfaire votre envie que de rester frustré toute la journée.

  • Il y a des matins où la balance indique des écarts assez importants alors qu’on n’a pas modifié son alimentation. Est-ce normal ?

Ne soyez pas désespéré, les variations de poids d’un jour à l’autre sont le reflet de la variation d’eau dans notre corps. Il est impossible pour un corps de prendre deux kilos de graisses dans une nuit. Peut-être avez-vous mangé des aliments plus salé la veille, peut-être est-ce le lendemain de vos règles qui débutent. Pas de panique tout va rentrer dans l’ordre dans les deux à trois jours et cela ne vous empêchera pas de continuer de maigrir, c’est à dire de perdre de la graisse.

Retrouvez l'ensemble des conseils du Dr Patrick Serog, nutritionniste dans la vidéo ci-dessus.

Sponsorisé par Ligatus