Les Français de plus en plus accros au grignotage

38% des Français grignoteraient tous les jours. C'est la conclusion d'une étude du Credoc, publiée ce matin dans Le Parisien.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le March 12, 2018 , mis à jour le March 12, 2018

Des biscuits pour assouvir une fringale matinale, une tablette de chocolat entamée au goûter, des chips boulottées à l'apéro... C'est plus fort que vous, grignoter, vous ne pouvez plus vous en passer ! Une mauvaise habitude partagée par de nombreux Français. Plus d'un tiers d'entre eux grignoteraient tous les jours. C'est la conclusion d'une étude du Credoc, le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie, publiée ce matin dans Le Parisien.

Cette tendance va à l'encontre de toutes les recommandations officielles. D'après les autorités de santé, manger entre les repas est fortement déconseillé. Quels sont les risques pour votre santé ? Le Dr Jean-Michel Borys, endocrinologue et nutritionniste répond à nos questions.

  • De plus en plus de Français mangent entre les repas. Quel est le risque pour la santé ?

Dr Jean-Michel Borys, endocrinologue et nutritionniste : "Le risque, c'est de déstructurer ses repas. C'était le cas par exemple des collations distribuées à l'école le matin il y a une dizaine d'années. Elles ont été interdites, tout simplement parce que les enfants qui mangeaient dans la matinée n'avaient plus faim à midi. Ils n'avalaient rien à la cantine mais mourraient de faim et grignotaient à 14 heures... Ce déséquilibre alimentaire s'accompagne souvent d'une prise de poids. Il est donc préférable de manger à heure fixe."

  • Grignoter est-il moins nocif selon l'heure ? Par exemple, est-ce qu'il vaut mieux manger une barre chocolatée à 11 heures qu'au goûter ?

Dr Jean-Michel Borys : "Le matin, il vaut mieux éviter de manger trop sucré. Sinon le pancréas fabrique de l'insuline, qui stocke le sucre excédentaire. Ce dernier risque alors de se transformer en graisse. Si on a une envie de sucré, mieux vaut y céder dans l'après-midi. Un biscuit, un fruit... L'en-cas peut être très diététiquement correct. La pomme de l'après-midi, c'est très bien ! Mais on peut aussi choisir une barre chocolatée. Tout dépend de ce que l'on a mangé aux autres repas. Si votre repas était léger, ils n'est pas interdit de goûter. Cela vous évitera de vous jeter sur tout ce que vous allez trouver en rentrant à la maison. Il faut proscrire le grignotage, pas la collation."

Sponsorisé par Ligatus