Alimentation et émotions : quand la nourriture devient réconfort

Coup de blues, stress, contrariété... Parfois, nos émotions dictent notre comportement alimentaire au point d'avoir des conséquences sur notre santé. Grignotage compulsif, hyperphagie ou encore boulimie... Autant de pathologies qui représentent un danger pour notre corps.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le March 8, 2019 , mis à jour le March 11, 2019

Sommaire

Hyperphagie : quand manger devient une obsession

Sandrine souffre d'hyperphagie depuis le début des années 2000

Les symptômes dépressifs s'accompagnent souvent de troubles du comportement alimentaire comme l'hyperphagie. "L'hyperphagie, c'est manger trop, trop vite et souvent en cachette, explique le Dr Marc Bandelier, psychiatre, c'est une espèce de mauvaise caresse que l'on se fait mais que l'on va payer très cher. Sur le moment, on est bien mais ça ne dure pas longtemps donc il faut recommencer".

Manger devient alors une obsession. Et progressivement, la personne hyperphage s'isole et s'éloigne de ses proches. La situation peut devenir alarmante et nécessiter une prise en charge pluridisciplinaire (diététicien, psychologue, psychiatre, sophrologue ou encore psychomotricien...) dans un centre spécialisé dans les troubles alimentaires.

Sandrine souffre d'hyperphagie depuis le début des années 2000. L'élément déclencheur a été la pression subie dans son activité professionnelle. Ses grignotages sont très vite devenus compulsifs, au point de la pousser en avril 2018, à suivre un programme sur mesure dans une clinique spécialisée.

Cuisiner pour retrouver le plaisir de manger

Quand on est atteint de troubles du comportement alimentaire, on mange ce qu'on trouve et on perd vite le goût d'un vrai repas, de sa préparation et sa dégustation. Pour cette raison, la prise en charge de ces patients nécessite aussi un réapprentissage de la cuisine.

"Le but des ateliers est de faire travailler ses cinq sens au niveau de l'alimentation, en passant par le toucher, le bruit, les odeurs, la vue... pour pouvoir après reprendre le plaisir de remanger, de partager... On veut redonner une place à l'alimentation", explique Céline Rubantel, diététicienne. Les personnes participant aux ateliers souffrent de différents troubles alimentaires comme l'hyperphagie ou la boulimie. Toutes redécouvrent le plaisir de manger de tout mais en quantités raisonnables.

Après chaque atelier, le travail se poursuit en entretien individuel avec une diététicienne pour qu'un jour, les patients puissent définitivement se réconcilier avec la nourriture.

Sponsorisé par Ligatus