Un gène de la myopie identifié

Un groupe de chercheurs israéliens vient d’identifier un gène dont la mutation provoquerait la myopie. C’est ce que révèle une étude publiée dans l’American Journal of Human Genetics. Une découverte qui va permettre de lancer de nouvelles pistes de traitement pour ce trouble de la vision qui touche près de 30 % de la population mondiale.

Par Claire Feinstein

Rédigé le September 7, 2011 , mis à jour le September 8, 2011

Le gène a l'origine de la myopie a pour nom "Leprel 1". Sa mission : coder une enzyme dont le rôle est essentiel à la synthèse du collagène de l'œil.

Le Pr. Ohad Birk et son équipe de l'Université Ben Gourion, en Israël, ont découvert que lorsque ce gène était défectueux, il entraînait une production totalement anarchique du collagène provoquant la déformation de l'œil. Le globe oculaire est alors plus long que la normale et a pour conséquence de bomber la cornée et le cristallin, ce qui provoque une vision floue de loin.

Pour leurs recherches, les scientifiques israéliens ont analysé le profil génétique des membres d'une tribu de bédouins vivant dans le sud d'Israël, une population connue comme souffrant de myopie précoce.

La myopie, dont le caractère est héréditaire, est le trouble visuel le plus commun de l'œil humain. Si la plupart des myopies sont assez légères, 2 à 3 % des cas sont pathologiques et peuvent entraîner un décollement de rétine, une dégénérescence maculaire ou un glaucome précoce.

Source : American Journal of Human Genetics

En savoir plus :

  • American Journal of Human Genetics
    "
    High Myopia Caused by a Mutation in LEPREL1, Encoding Prolyl 3-Hydroxylase 2", auteurs: Shikma Mordechai, Libe Gradstein, Annika Pasanen, Rivka Ofir, Khalil El Amour, Jaime Levy, Nadav Belfair, Tova Lifshitz, Sara Joshua, Ginat Narkis et al., 1er septembre 2011

 

Sponsorisé par Ligatus