Pénibilité au travail : de meilleures conditions pour améliorer la productivité

S'il a fallu du temps pour prendre conscience des risques liés au travail, il existe aujourd'hui plusieurs outils de prévention et d'action. Des organismes accompagnent et aident les entreprises à recenser les problèmes de santé, les accidents du travail, les risques psycho-sociaux et leur propose une nouvelle organisation du travail.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le April 29, 2014 , mis à jour le April 30, 2014

Nous avons tous en tête les images du film Les Temps modernes dans lequel Charlie Chaplin parodie les gestes répétitifs du travail à la chaîne. Cette satire sociale de l'industrialisation nous renvoie à un thème entré dans les mœurs : la pénibilité au travail.

Qu'entend-on par pénibilité au travail ?

On estime que la pénibilité apparaît quand les sollicitations physiques et psychiques entraînent un effort d'adaptation qui laisse des traces durables chez un individu, par exemple de la fatigue, des souffrances physiques ou morales.

Si les conditions de travail se sont globalement améliorées, il existe encore beaucoup d'inégalités : entre les hommes et les femmes, entre les régions mais aussi entre les professions. En 2012, les métiers plus touchés étaient ceux du BTP, de l'alimentation et du nettoyage.

Améliorer les conditions de travail

Aujourd'hui, des organismes tels que l'ANACT, agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail ou les CARSAT (Caisses d'assurance retraite et de la santé au travail) qui dépendent de l'Assurance-maladie accompagnent les entreprises. Ces organismes permettent aux entreprises de recenser les problèmes de santé, les accidents du travail, les risques psycho-sociaux afin d'adopter une nouvelle organisation du travail.

L'amélioration des conditions de travail est bénéfique pour les employés qui sont plus protégés, mais aussi pour les entreprises qui améliorent ainsi leur productivité.

En savoir plus sur la pénibilité au travail

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :