Les lombalgies inflammatoires : un mal de dos méconnu

Chronique, lancinant, récidivant : le mal de dos empoisonne la vie quotidienne et pourtant, certains malades ne sont pas correctement diagnostiqués. C'est particulièrement le cas pour les lombalgies inflammatoires, dont l'origine n'est pas mécanique. Il faut attendre sept ans en moyenne avant de poser le bon diagnostic. Pour informer le public sur ces lombalgies inflammatoires, une campagne européenne vient d'être lancée, ce mardi 29 avril 2014, avec des opérations dans douze gares françaises et un site Internet. 

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le April 29, 2014

"Le mal de dos inflammatoire concerne le patient jeune", nous apprend le Pr Pascal Claudepierre, rhumatologue à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil, "c'est souvent un lycéen, un étudiant ou un jeune travailleur. Mais avec le retard de diagnostic, ils ne sont bien souvent pris en charge qu'à l'âge de 30 ans".

"Ce mal de dos est particulier. Il ne s'apaise pas avec le repos et réveille la nuit. D'autre part le matin, la mise en route est difficile. Au lieu de se réveiller en forme après une bonne nuit de sommeil, le patient est complétement rouillé, selon leur prorpre expression. Ces deux symptômes doivent alerter les personnes soufrant de mal de dos", précise le médecin.

VOIR AUSSI

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

 

Sponsorisé par Ligatus