Le réchauffement global favorable à la mouche tsé-tsé

D'ici 2090, la maladie du sommeil, pathologie mortelle sans un traitement adéquat, pourrait toucher 140 millions de personnes à travers le globe. En cause, le réchauffement climatique.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le November 9, 2011

La maladie du sommeil menace actuellement 75 millions de personnes en Afrique, réparties sur 24 pays endémiques (exclusivement en Afrique de l'Est, de l'Ouest et centrale).  Avec l'augmentation des émissions de carbone, le champ d'action da la mouche tsé-tsé pourrait s'élargir de manière significative dans le futur.

C'est en se nourrissant du sang de l'homme que la mouche tsé-tsé (mouche qui tue le bétail) lui transfère le trypanosome, le parasite à l'origine de la maladie. Les caractéristiques de cette pathologie sont les convulsions et de graves troubles du sommeil conduisant parfois au coma, puis à la mort.

Des chercheurs du centre américain de contrôle et de prevention des maladies, ont réalisé une analyse informatique suite aux prévisions de deux climatologues, extrapolant sur un futur réchauffement climatique allant de 1,1 à 5,4 degrés Celsius.

Après avoir constaté que la maladie proliférait quand les températures oscillaient entre 20,6 et 26,1 degrés, les chercheurs ont conclu qu'avec le réchauffement climatique, si certaines régions d'Afrique de l'Est deviendront trop chaudes pour la mouche tsé-tsé, d'autres régions à travers le monde pourraient devenir une veritable terre d'asile pour les larves de l'insecte.

 

Sponsorisé par Ligatus