Ce que voient les daltoniens

Que voient les daltoniens ? En quoi leur vision est-elle différente ? En France, on estime que 8 % des hommes sont daltoniens. Les femmes ne sont, quant à elles, quasiment pas touchées par ce trouble de la vision.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le October 27, 2008 , mis à jour le April 12, 2010

Sommaire

Le daltonisme : une anomalie de la vision

Daltonisme : les explications de Michel et Marina

Daltonisme : qu’est-ce que c’est ? Il s'agit d'une anomalie de la vision. Dans la majorité des cas, d'origine génétique. Le daltonisme peut apparaître suite à une maladie des yeux ou à une maladie générale, comme le diabète.

Pour la petite histoire. C'est un physicien anglais, John Dalton, qui au XVIIIe siècle a décrit les premiers symptômes de l'atteinte de la vision des couleurs, dont il était lui-même affecté. Thomas Young, médecin anglais, a, lui, apporté sa note médicale.

Comment perçoit-on les couleurs ?
La vision des couleurs se fait grâce à la rétine, située à l'arrière de l'œil. Cette dernière est constituée de plusieurs couches de cellules, notamment celles de la vision. Dans ces cellules il y a les cônes, qui permettent la vision des couleurs, et les bâtonnets, grâce auxquels on peut voir la nuit.

Trois couleurs principales.
Au centre de la rétine, se trouve un grand nombre de cônes que l’on divise en en trois catégories spécifiques, une pour chaque couleur fondamentale : le rouge, le vert et le bleu.

Les couleurs vues de l’intérieur
. Une fois la couleur captée, elle est transmise au cerveau grâce au nerf optique. Elle est codée sous forme de signal. Le cerveau élabore alors la sensation colorée, créée au niveau du cortex visuel, puis d'autres centres du cerveau nous permettent de percevoir les couleurs.

Les différents types de daltonisme

Jean-Baptiste et Jacques sont daltoniens. Ils témoignent dans cette vidéo.

Des couleurs et des notions. Un "trichromate" est une personne qui voit bien toutes les couleurs. Quelqu'un qui perçoit mal une couleur est un trichromate anormal. Selon la couleur manquante, les noms varient. Lorsque le rouge est déficient, on est protanomal ; quand c'est le vert, on est deutéranomal. Enfin, pour le bleu, on est tritanomal. Cas rare, une personne sur 40 000 verraient uniquement en noir et blanc.

Daltonisme : une origine génétique

Le daltonisme a une origine génétique. Les explications de Marina et Michel.

Des chromosomes porteurs de messages. Chaque être humain a vingt-trois paires de chromosomes et chaque chromosome d'une paire étant apporté par la mère et le père. Les chromosomes qui déterminent le sexe sont au nombre de deux : une femme a deux chromosomes X et un homme, un X et un Y. Les autres déterminent notre morphologie et notre manière d'être.

Daltonisme : les chromosomes en cause
. Dans le daltonisme, deux chromosomes sont concernés : le chromosome sexuel X et le chromosome n° 7. Les pigments rouge et vert sont codés par le chromosome sexuel X. Le pigment bleu, lui, l'est par un chromosome 7.

Daltonisme et transmission
. Chez un garçon, il suffit que la mère lui transmette un chromosome X, qui ne sait pas coder le vert ou le rouge, pour qu'il soit daltonien. Chez une fille, il faut que chaque parent ait un chromosome X sans gène de couleur et qu'ils le lui transmettent. Cette donnée diminue le risque de transmission. Cinq sur 1000 sont daltoniennes.

Daltonisme : pour dépister cette anomalie

Pour dépister le daltonisme

Le daltonisme n’est pas une maladie mais une anomalie de la vision dont on ne guérit pas.

Un test de dépistage.
Il permet de dépister le daltonisme, car il est difficile de savoir tout seul que l'on est daltonien. En effet, depuis leur naissance, les daltoniens ont leurs propres références, simplement, ils voient d'une manière différente une couleur qui a le même nom pour tous.

Sponsorisé par Ligatus