Au Pérou, un cancer du foie touche les jeunes

Au Pérou, des jeunes sont anormalement touchés par le cancer du foie. Selon les chercheurs de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), 50% des patients malades du cancer du foie ne correspondent pas au profil des personnes à risque.

Par Hejer Tliha, avec IRD

Rédigé le July 3, 2013

Les chercheurs de l'IRD ont passé au crible les caractéristiques démographiques, les facteurs de risque et l'origine de plus de 1.500 patients en provenance de tout le Pérou admis entre 1997 et 2010 à l’Instituto Nacional de Enfermedades Neoplásicas (Inen) de Lima. Résultat, une surreprésentation des jeunes malades du cancer du foie. Âgés en moyenne de 25 ans, la plupart d'entre eux n'ont pas d'hépatites virales B ou C, ni de cirrhoses.

L'information est pour le moins troublante quand on sait que le cancer du foie touche principalement des hommes de plus de 40 ans souvent atteints de cirrhose ou d'une hépatite.

Autre constatation surprenante des chercheurs, ces jeunes malades sont originaire de la même zone géographique. Ils habitent dans les Andes, plus précisément dans la région d'Apurímac.

L'hypothèse de l'alimentation a été explorée mais sans résultats. L'autre piste en cours est celle d'une pollution des eaux et des sols. Les scientifiques se posent également la question de la responsabilité d'un agent infectieux non identifié à ce jour.

Cancer : une épidémie en Amérique latine ?

Il y a 3 mois, des scientifiques tiraient déjà la sonnette d'alarme dans la revue The Lancet Oncology en déclarant que "d'ici à 2030, 1,7 million de cas de cancers seront diagnostiqués en Amérique latine et aux Caraïbes et il y aura plus d'un million de décès dus au cancer par an" et soulignant la nécessité de prendre en compte cette épidémie en améliorant les systèmes de santé et en multipliant les campagnes de prévention.

Selon les données de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le cancer du foie a fait 695.000 morts dans le monde en 2008. Plus de 70% des décès par cancer surviennent dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :