Alzheimer : pour ou contre le diagnostic précoce ?

Poser un nom sur des symptômes le plus tôt possible, c'est un des principaux objectifs pour les médecins. Mais dans le cas de la maladie d'Alzheimer, cela ne serait pas toujours pertinent. C'est en tout cas l'avis du Collège national des généralistes enseignants.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le June 25, 2012

La Haute autorité de santé (HAS) a émis récemment des recommandations pour inciter les médecins généralistes à faire des tests cognitifs en vue d'un diagnostic précoce chez les patients souffrant de troubles de la mémoire. Mais selon le Collège national des généralistes enseignants (CNGE), cette recommandation n'est pas opportune pour au moins deux raisons. D'une part, le diagnostic de la maladie d'Alzheimer est très difficile à poser. D'autre part, il n'existe à ce jour aucun moyen de soigner les patients de manière efficace. Dans ces conditions, certains généralistes s'interrogent sur l'intérêt de diagnostiquer aussi précocement la maladie d'Alzheimer.

Mais du côté des patients et de leurs familles, cette position est loin de faire l'unanimité. Ils réclament pour tous les patients, le droit de savoir le plus tôt possible. D'autant plus que si les médicaments ont un effet limité, il n'est pas nul. Par ailleurs, en dehors des médicaments, il existe différentes approches thérapeutiques efficaces pour améliorer l'état des patients.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus