Les anti-vaccins tissent leur toile sur le web

Depuis plusieurs années, le web est devenu le terrain de jeu et de propagande pour les adversaires de la vaccination. Visite guidée avec Emma Strack.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le 5 octobre 2017 , mis à jour le 5 octobre 2017

Qui sont les antivax ?

Certaines associations ont pignon sur web, comme La Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations pour qui l’extension de l’obligation vaccinale ne repose sur "aucune justification sanitaire". Un argument très répandu et illustré par le fait que nos voisins européens sont rarement soumis à une obligation vaccinale.

Leur arme : les pétitions en ligne

Des pétitions fleurissent sur le web, de la part des professionnels de santé, pour davantage d’éducation à la santé dans un contexte de méfiance et pour davantage d’études à mener sur les effets de l’aluminium, ainsi que sur le refus d’imposer cet adjuvant aux enfants.

  • stop-aluminium-vaccins
    Étendre l’obligation vaccinale. Une mauvaise réponse à une bonne question. Les professionnels de santé s'engagent et disent NON.

Plus généralement, les pétitions ont pour point commun de mettre en doute le bénéfice de la vaccination obligatoire et de mettre en lumière les risques encourus par les enfants. Les signataires s’inquiètent aussi de l’impact dont les mots sont les suivants : "Personne ne connaît aujourd’hui l’impact à moyen et long terme, d’un bombardement de 11 vaccins sur le système immunitaire immature de jeunes enfants".

  • Alternative santé
    Non à une campagne massive de vaccination forcée. Pétition à la ministre de la Santé.

Ici la pétition du Professeur Henri Joyeux (aujourd’hui radié du Conseil de l’Ordre des Médecins) pour revenir à un vaccin DT Polio simple et sans aluminium.

Leur combat privilégié : la disparition de l’aluminium

La méfiance vis-à-vis de l’aluminium dispose de différents relais : des médecins, et d’autres, moins légitimes en médecine mais qui s’imposent comme des porte-voix. Récemment, la sortie d’Isabelle Adjani sur France Inter donne la parole aux anti-vaccins ailleurs que sur les réseaux sociaux.

La comédienne assimilait la vaccination à un crime contre l’immunité qui deviendra un crime contre l’humanité… Elle condense ce qu'on trouve dans les pétitions : danger de l’aluminium, système immunitaire du nourrisson inapte à recevoir tant d’injections.

Avec cette inquiétude grandissante, on finit par voir circuler n’importe quoi sur les réseaux et dans les pharmacies comme une pub pour un vaccin homéopathique.

Une question autour de l’obligation vaccinale et de sa mise en place

  • Twitter
    Magiu‏ @corsicaa
    Une obligation vaccinale sans amende, c’est le nouveau concept du gouvernement : qu'est-ce que ça change? 
     

L'argument des antivax : un gouvernement payé par les lobbies pharmaceutiques 

Une interrogation revient souvent autour des conflits d’intérêt que la ministre de la santé pourrait entretenir avec l’industrie pharmaceutique. Ces labos fabriquent les vaccins et donc, dans l’esprit des anti-vaccins, vont gagner gros avec cette obligation vaccinale.

Question grippe

L’obligation vaccinale mise en place concerne les jeunes enfants, mais d’autres souhaitent élargir la question en cette période de grippe saisonnière.
La vaccination contre ce virus est seulement conseillée aux professionnels de santé. Alors faut-il, en faire un devoir pour les professionnels de santé qui côtoient des patients faibles, en EHPAD, par exemple ? 
Les antivax la considèrent comme "une atteinte à l’intégrité physique et morale".

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24

Sponsorisé par Ligatus