Cyclisme : les dangers du tramadol

Lors du Tour de France qui débute le 5 juillet, les coureurs devront être prudents au sein des pelotons car les chutes se sont multipliées ces dernières années. Alors que certains pointent du doigt les oreillettes des coureurs qui les déconcentreraient, d'autres incriminent directement un médicament : le tramadol. 

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le 24 juin 2014 , mis à jour le 28 avril 2015

Le tramadol, un puissant antalgique, aurait des effets secondaires graves sur les joueurs. Il a certes été placé sous surveillance par l'Agence mondiale antidopage, mais il peut cependant toujours être prescrit lors des compétitions sportives. 

En avril 2014, lors du Tour de Flandres, une spectatrice est percutée par le cycliste belge Johan Vansummeren, et se trouve grièvement blessée. Le tramadol est pointé du doigt. Depuis, des médecins d'équipes cyclistes montent au créneau, car les chutes se sont multipliées ces dernières années. 

Le tramadol est un antalgique de classe 2. Au-delà des effets d'accoutumance à long terme, ce médicament provoque aussi d'autres effets secondaires, comme des vertiges ou le ralentissement des réflexes. Ces symptômes peuvent avoir des conséquences dramatiques lors de compétitions sportives. Prescrit notamment pour lutter contre la douleur, le tramadol pourrait être à l'origine de certaines chutes des coureurs.

Aujourd'hui, le produit est toujours autorisé mais l'Agence mondiale antidopage a décidé de placer l'antalgique sous surveillance. 

VOIR AUSSI

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24

Sponsorisé par Ligatus