Brésil : un vaccin contre la bilharziose

Un vaccin contre la bilharziose a été mis au point au Brésil. A l'issue d'un travail qui aura duré 30 ans, des scientifiques de l'institut Oswaldo-Cruz de Rio de Janeiro ont révélé que les tests ont été concluants quant à l'efficacité de ce vaccin.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le 13 juin 2012

La bilharziose, également appelée schistosomiase, est une maladie provoquée par un ver parasite dont les larves sont libérées par des mollusques d'eau douce. Elles pénètrent dans la peau lorsqu'on est en contact avec une eau infestée. A l'intérieur de l'organisme, les larves se développent et atteignent leur taille adulte dans les vaisseaux sanguins. Ces parasites provoquent alors une réaction immunitaire localisée au niveau urinaire et intestinal.

Au fur et à mesure de leur croissance, les schistosomes adultes endommagent progressivement la vessie, les uretères et les reins. On peut également constater un gonflement progressif de l'appareil intestinal, et une hypertension dans les vaisseaux sanguins de l'abdomen. Dans de rares formes très avancées, la bilharziose peut conduire au décès.

Le vaccin testé par les chercheurs brésiliens a été développé à partir d'une protéine présente dans le parasite et reconstituée en laboratoire. Une nouvelle phase de tests reste encore à réaliser dans les régions les plus touchées, comme l'Amérique latine et l'Afrique, où vivent au moins 90 % des personnes ayant besoin d'un traitement contre la bilharziose, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le Dr Tania Araujo-Jorge, directrice de l'institut Oswaldo-Cruz de Rio de Janeiro, estime que ce vaccin, disponible d'ici 3 ans, pourrait contribuer à l'éradication de cette maladie qui touche actuellement 230 millions de personnes chaque année dans 77 pays du monde, selon l'OMS.

En savoir plus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24

Sponsorisé par Ligatus